Athlétisme Les frères Borlée ont jusqu’au 30 juillet pour valider leur qualification sur 400 m

À ce jour, 27 athlètes belges ont réussi, à titre individuel, les critères de qualification pour les championnats d’Europe de Berlin qui s’ouvrent dans un mois. Vingt-sept mais aucun des trois frères Borlée ! Une anomalie qui s’explique avant tout par la malchance : Kevin a été victime d’une blessure à l’ischio-jambier dès le 12 mai, puis Jonathan s’est fracturé un os du coude, le 13 juin dernier, lors d’une chute à l’entraînement. Quant à Dylan, ce n’est un secret pour personne : il a besoin de davantage de courses que ses aînés pour trouver la bonne carburation sur 400m. Le week-end dernier, il avait interrompu le stage familial à Valbonne, dans le sud de la France, pour courir au Brussels Grand Prix et seuls cinq petits centièmes le séparent désormais du minimum (45.89).

"C’est mon meilleur temps de la saison, donc je ne peux pas être insatisfait", commentait-il. "Tout doit juste tomber du bon côté pour aller chercher ces derniers centièmes. Aujourd’hui, je les ai laissés au départ. Mais il y aura une nouvelle chance aux championnats de Belgique."

Une épreuve où les spécialistes du tour de piste, profitant d’une grosse concurrence, ont souvent tendance à se sublimer. Le stade Roi Baudouin sera donc aussi le vrai point de départ de la saison des jumeaux Kevin et Jonathan.

"Près de deux mois après ma blessure, j’ai hâte de recommencer à courir en compétition", souligne le premier, qui n’avait pu venir au bout de son 200m d’ouverture aux États-Unis et s’alignera bien - comme son frère Dylan mais aussi Robin Vanderbemden et Julien Watrin - sur 400m ce week-end. Jonathan Borlée a, lui, opté pour son troisième 200m de la saison, préférant se réserver pour de gros meetings ultérieurs. Pas de Jonathan Sacoor, le seul à avoir réussi le temps de qualification pour Berlin via le minimum U23, non plus sur 400m : le jeune membre des Belgian Tornados prépare les championnats du Monde juniors qui débutent la semaine prochaine à Tampere, en Finlande.

À noter que sur 100 m haies, Anne Zagré, qui pourrait retrouver Eline Berings et… Nafi Thiam (qui double avec la longueur) en finale, doit, elle aussi, encore valider son billet pour Berlin.