Athlétisme

Une deuxième place au cours du meeting Diamond League de Paris avec 1,97m pour la championne olympique de l'heptathlon

Deuxième du concours de la hauteur avec 1,97m, derrière l'intouchable Mariya Lasitskene (2,04m) qui a tutoyé une barre à... 2,08m, Nafi Thiam se montrait satisfaite de sa prestation parisienne.

Nafi, deuxième avec 1,97m, c'est tout sauf un mauvais résultat !

« Oui c'est vraiment bien. Si on enlève les 2,01m de Götzis, ma meilleure performance c'est 1,98m, donc je suis dans ces eaux-là. C'est très bien. Au niveau de la course d'élan, c'était moins fluide qu'en Autriche. Mais c'est bon d'avoir ce genre d'expérience et d'avoir réussi à trouver des solutions à certains petits soucis rencontrés. »

Le concours a semblé plus chaotique à certaines barres, dont 1,97m...

« Non, je ne trouve pas. Je ne peux pas toujours tout passer au premier essai, sinon ce serait parfait. Mais en compétition, il faut savoir adapter son élan dans certaines circonstances, c'est juste normal. Je n'allais pas mourir si je n'avais pas franchi cette barre, j'aurais été plus déçue si je n'avais pas passé 1,90m. Mais je suis présente ici pour cela, pour faire face à ce genre de difficultés et savoir comment les gérer, savoir à quels gestes je dois penser. Je préfère avoir pu trouver des solutions ici plutôt que d'avoir un problème à Berlin et ne pas savoir quoi faire. »

C'est donc un résultat qu'il faut qualifier d'encourageant ?

« Oui, je ne suis vraiment pas ridicule. La première place était inaccessible, donc je me satisfais tout à fait de cette deuxième place. Mais j'étais avant tout présente ici à Paris pour la répétition des bons gestes. »

Que vous a-t-il manqué à 2,00m ?

« Oh, il y a parfois des jours meilleurs que d'autres, et certains excellents comme à Götzis. Ce soir ce n'était pas un environnement dont j'ai l'habitude, en soirée, avec des barres qui s'enchaînent très vite. Je n'étais pas forcément dans mes marques. Mais il y a eu de bons sauts quand même à 2,00m et dans les grandes compétitions, j'arriverai à repousser mes limites. Le but c'est d'essayer d'être constante à des hautes barres et j'ai l'impression que c'est le cas. Quand j'arrive à 1,97m, maintenant, je me dis que je peux le faire. C'est un bon sentiment. »