Athlétisme

"Cette reconnaissance est chouette, mais les prestations en piste sont plus importantes", a déclaré Nafissatou Thiam après avoir reçu son cinquième Spike d'Or consécutif, samedi, à Saint-Trond.

La Namuroise, 23 ans, championne olympique 2016, a remporté cette année le titre européen du pentathlon en salle à Belgrade et le titre mondial de l'heptathlon à Londres. Elle est également devenue la quatrième athlète de l'histoire à franchir la barre des 7.000 points, à Götzis, et a été élue athlète mondiale de l'année par la fédération internationale (IAAF).

Thiam considère ses prestations plus importantes que les récompenses qu'elle reçoit. "Quand je repense à ma saison, je pense à mes prestations en piste. C'est le plus important pour chaque athlète. C'est pour ces prestations que nous travaillons. Cette reconnaissance est bien sûr très chouette, mais elle est complémentaire aux résultats obtenus en piste."

Thiam ne retient pas un seul moment en particulier de l'année écoulée. "Ce n'est pas facile de choisir le plus beau moment de la saison, j'ai profité de chaque instant. Le Spike d'Or est aussi une belle confirmation de ma saison."

La championne olympique pense déjà à la prochaine saison. "Je ne suis pas loin du record d'Europe. Je dois encore obtenir quelques points, donc je pense qu'il est faisable. Battre le record du monde est par contre plus compliqué."

Son entraîneur Roger Lespagnard est "très content" et aussi déjà tourné vers 2018. "J'espère seulement que l'année prochaine sera encore meilleure."