Autres sports

Sous les yeux de son pote Mathieu Bauderlique, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Rio et actuel champion de France des mi-lourds, Timour Nikarkhoev a remporté la ceinture IBO International de la catégorie, ce samedi, au Spiroudome de Charleroi. 

Un titre significatif que le boxeur de 25 ans a conquis aux dépens de l'Italien (né en Ukraine) de 38 ans Sergei Demchenko, un adversaire très solide et frappeur qui a contraint Nikarkhoev à sortir le meilleur de lui-même pendant sept rounds. 

Malheureusement, un choc de tête entre les deux hommes, entaillant profondément la tempe droite du Hennuyer, a mis un terme prématuré, à la huitième reprise, à cette belle opposition. Dans ce cas de figure, le règlement préconisait le recours au pointage des juges : avec 76-76, 77-75 et 78-74, Nikarkhoev s'imposait sur une décision partagée pour enlever le 18e succès de sa carrière (2 d.).

"On savait que ce serait un combat très dur, on s'y attendait", expliquait posément Timour Nikarkhoev après s'être fait apposer quelques points de suture au-dessus de l'arcade droite. "Mon adversaire était fort, il a encore fait 12 rounds à fond au mois de mars dernier. On le savait très costaud mais j'étais prêt physiquement, raison pour laquelle j'ai accepté ce combat. Comme j'aime bien aussi la bagarre, il y a eu de belles passes d'armes. J'ai bien connu un coup de pompe au troisième round, mais mon coach m'a tenu en éveil et m'a recommandé de bien garder la distance car Demchenko avait pour seul tactique d'avancer. Je me suis repris et j'ai bien travaillé ensuite en gauche-droite avant de partir."

Son entraîneur Eric Capossela avait aussi des raisons de féliciter son boxeur. 

"Demchenko, c'était une pointure mondiale, un bloc, et il ne fallait pas essayer de gagner avant la limite", dit-il. "Timour devait toucher, désaxer, toucher désaxer, et ne pas trop s'engager. Mais il faut lui reconnaître un sacré tempérament ! Il est très généreux et il s'est laissé un peu emporter. Un moment il a pris un dangereux crochet gauche et il a fallu lui rappeler quelques consignes. Timour a mieux bougé ensuite et au final, il l'emporte méritoirement, c'est l'essentiel. Je trouve qu'il évolue bien."

"C'était le combat le plus important de ma carrière et j'ai ressenti une certaine pression en tant que tête d'affiche", résume le double champion de Belgique. "Grâce à cette victoire, je vais être classé Top 50 mondial, Top 10 ou 15 à l'IBO et peut-être en Europe aussi. C'était une belle opportunité, pour laquelle je veux remercier mon manager Alain Vanackère ainsi que mon entraîneur avec qui j'ai fait du bon travail ces deux derniers mois. Une défense de titre sera peut-être au programme d'ici à la fin de l'année."

Parmi les autres temps forts de la soirée, on retiendra le K.-O. fulgurant infligé au 7e round par l'Américain Abraham Nova à l'Italien Hassan Nourdine, pourtant très bien dans son combat jusque-là. Un beau duel qui a précédé la victoire d'Antoine Vanackère sur Jordan De Simone, par K.-O. technique au 5e round, pour le titre francophone.

"Je n'avais aucun stress, j'ai simplement pris un round pour l'observer et voir qu'il allait tenter de m'éprouver au corps", explique Antoine Vanackère. "Après j'ai commencé à rentrer dedans, à le toucher et je sentais bien que je prenais le dessus. Mes coups rentraient, j'ai gagné en agressivite depuis un an. Mon gros défaut, c'est que je veux parfois aller trop vite, il y a encore des résidus de boxe amateur, mais je sens que je progresse, les gens le voient aussi. J'espère maintenant faire un titre mondial juniors en décembre prochain."

Michel Garcia, de son côté, a dominé le Serbe Dragisic, l'arbitre arrêtant les frais au cinquième round. Le Carolo compte désormais 14 victoires pour 1 défaite. "J'étais sur mes gardes au début, le temps de cerner mon adversaire, parce que les palmarès ne veulent pas toujours dire grand-chose, puis je suis monté en puissance au fil des minutes", souligne le boxeur local. "Maintenant je vais prendre un peu de repos avant, je l'espère, de disputer un titre international." Le Néerlandais Josemir Poulino, champion du Benelux des moyens, est dans son viseur...


Les résultats

10x3 (IBO International) : Timour Nikarkhoev bat Sergei Demchenko (Ita) aux pts.

8x3 (LFB) : Antoine Vanackère bat Jordan De Simone K.-O. t. R5.

8x3 : Abraham Nova (USA) bat Hassan Nourdine (Ita) K.-O. R7.

6x3 : Kamel Kouaouch bat Pedrag Stojilkovic (Ser) aux pts.

6x3 : Michel Garcia bat Sladjan Dragisic (Ser) K.-O. t. R5.

4x3 : Hovo Martirosyan bat Joffrey Audenaert par abandon R2.

4x3 : Gaetano Toma bat Jovan Stojilkovic aux pts

4x3 : Pierino Paglerini bat Zeljko Kovacevic (Ser) aux pts

4x3 : Junior Wabaga bat Srecko Janic (Ser) aux pts.

4x3 : Miko Khatchatryan bat Houcine Chouchane aux pts.

4x3 : Lay Kalenga bat Raukovic Ognjen (Ser) aux pts.

4x3 : Ray-Jay Bermudez (USA) bat Lazar Lazarevic (Ser) aux pts.