Autres sports

Le Thailandais Wanheng Menayothin a égalé mercredi l'illustre américain Floyd Mayweather, en obtenant un 50e succès consécutif après avoir conservé son titre WBC des paille aux dépens du Panaméen Leroy Estrada, par arrêt de l'arbitre à la 5e reprise.

Loin des rutilants casinos de Las Vegas, ce Thailandais surnommé le "nain géant" en raison de son petit gabarit (1,57 m; 47,6 kg) associé à sa puissance, est entré dans l'histoire de la boxe à Nakhon Ratchasima, dans une région pauvre et rurale du nord-est du pays, dont il est originaire.

Avant que l'arbitre n'arrête le combat, Estrada étant sonné par un uppercut, Menayothin avait envoyé son adversaire trois fois au tapis, à deux reprises au troisième round, une autre fois dans le suivant.

Au-delà de la sécheresse des chiffres, les spécialistes s'accordent pour dire que le record de victoires consécutives de Mayweather, aujourd'hui retiré des rings, est bien plus parlant que celui de Menayothin, qui a néanmoins conservé son titre WBC des paille, en sa possession depuis novembre 2014, pour la neuvième fois.

"Wanheng n'a jamais battu quelqu'un d'important. Pour l'Occident, ce combat finira comme une simple question de Trivial pursuit", avait estimé Anson Wainwright, correspondant de boxe pour The Ring.

Mais Mauricio Sulaiman, le président de la WBC, lui promet désormais un autre avenir. "Le monde va mieux le connaître maintenant et de grandes opportunités vont s'ouvrir pour lui", a-t-il déclaré à l'AFP après le combat.

Plus petit, plus mince, moins riche que Mayweather surnommé "Money", "Pretty Boy" ou "The Best Ever", Wanheng Menayothin, dont le pseudo moins glamour, "Five-Star Grilled Chicken", est dû à un partenariat avec le géant thaïlandais de l'alimentation CP Chicken, pourrait sortir enfin, à 32 ans, de l'anonymat.

© AFP