Autres sports

À voir la satisfaction se lire sur les visages des supporters d'Ogy, on est certain qu'ils ne tiendront pas rigueur à leurs poulains de cette lourde défaite contre Kerksken au terme de cette lutte au sommet de la 8e journée de championnat.

«J'espère qu'ils retiendront que nous nous sommes battus jusqu'à la fin pour espérer arracher ce point», pointait Corentin Wattier. «Il faut dire que nous avons manqué de précision dans les moments importants; c'est la principale raison qui explique que nous avons échoué dans notre mission. Maintenant, laissons aussi à Kerksken sa supériorité. C'est elle qui est à l'origine de ce résultat. Les Flandriens ont évolué à un haut niveau, notamment à la frappe. Nous avons dominé le premier tour de livrées mais ensuite, ils ont eu moins de déchets, plus de réussite. Et ils se sont tranquillement détachés.»

Des commentaires sont venus du public disant que Corentin Wattier s'était mis une pression supplémentaire sur les épaules, peut-être même l'envie de trop bien faire. «Je ne sais pas s'il y a une pression supplémentaire quand notre espoir est de signer une aussi bonne prestation contre un ténor que contre une adversité de moindre qualité, mais nous voulions, tous, moi y compris, montrer quelque chose ce dimanche. Donc, oui, on peut être déçu globalement et moi en particulier car je n'ai, en effet, pas signé une prestation digne des précédentes. C'est l'expérience. Nous avons appris quelque chose contre Kerksken et je suis persuadé que, dans le futur, nous pourrons briller dans ce genre de top match.»

À Ogy, on doit tourner la page Kerksken dès le week-end prochain. «C'est sûr que l'on ne va pas ruminer cette défaite pendant des jours et des jours. Nous allons reprendre notre petit bonhomme de chemin pour continuer à faire un joli parcours et l'on verra où cela nous mènera. Nous allons au-devant de luttes difficiles à Thieulain, à Galmaarden et à Mont-Gauthier dans un proche avenir.»