Desjoyeaux toujours premier...

Publié le - Mis à jour le

Omnisports

Desjoyeaux (Foncia), suivi a plus de 100 milles par Jourdain (Veolia Environnement), était toujours en tête du Vendée Globe au point de mercredi à 5h


PARIS Deux barres psychologiques franchies par Michel Desjoyeaux, celle des moins de 9.000 milles jusqu'à l'arrivée, et celle des 100 milles d'avance sur Roland Jourdain. Jourdain a été pris dans une zone déventée, ce qui lui a valu de perdre du temps mardi en fin d'après-midi et en début de soirée. Une fois le vent retrouvé, il a relancé sa machine et il a même tenu une demi-heure à 22 noeuds constants pour couvrir 369 milles en 24 heures. Desjoyeaux pour sa part en a couvert 405,0 exactement.

En vitesse instantanée, à 05h00, Jourdain était à 19,2 noeuds alors que Desjoyeaux était à 17,5 noeuds. Armel Le Cléac'h (Brit Air) aurait battu le record des 24 heures en solitaire en IMOCA que détient l'Anglais Alex Thomson (Hugo Boss), record établi lors du précédent Vendée Globe qui est de 468,72 miles (moy : 19,53 n) en 2003. Selon le classement, la distance en rapprochement au but de Brit Air entre mardi et mercredi 05h00 est de 533,1 milles à la moyenne de 22,2 noeuds.

Au même classement mardi, Le Cléac'h était à 687,7 de Desjoyeaux et 24 h plus tard, mercredi il est 559,9 milles.

Yann Eliès de retour en France


Yann Eliès, gravement blessé à une jambe et secouru par la marine australienne, est arrivé à l'aéroport de Roissy, près de Paris, mercredi, a-t-on appris auprès de son service de presse. L'avion du skipper de Generali, un vol de la compagnie Singapour Airlines en provenance de Singapour, a atterri à Roissy aux environs de 6h50, a-t-on précisé de même source.

A son arrivée à l'aéroport francilien, Yann Eliès a été pris en charge par Europ Assistance et devait prendre un autre vol pour la Bretagne, sa région natale, pour être accueilli dans un centre de rééducation. La destination exacte n'a pas été communiquée.

Mardi, Yann Eliès avait quitté Perth (Australie), où il avait été opéré le 23 décembre d'une fracture du fémur gauche. Le skipper de 34 ans avait été contraint d'abandonner le Vendée Globe après s'être blessé le 18 décembre alors qu'il se trouvait à plus de 1.500 km des côtes. Il occupait alors la huitième place du classement.

© La Dernière Heure 2008