Omnisports Par Guy Beauclercq

Il est venu, il a vu et il a… perdu. Fort de sa longue expérience, Dirk Van Tichelt savait qu’il prenait un risque en s’alignant, physiquement amoindri, lors de ce Mondial. Mais, après avoir déjà renoncé à l’ Euro , fin avril, à Varsovie, l’Anversois avait trop envie de goûter à nouveau à la compétition. Sa défaite face au Mongol Ganbaatar n’est pas une surprise, surtout pour lui, et il l’a reconnu avec la sincérité qu’on lui connaît.

(...)