Omnisports Les fleurettistes tirent à Coubertin

PARIS Dès aujourd'hui, les fleurettistes participent au Souvenir Rommel dans ce temple qu'est la salle Pierre de Coubertin, soit la deuxième manche de la Coupe du Monde 2006, Copenhague, voici quinze jours, ayant été un aimable amuse-bouche.

Cette fois, toutes les grandes nations enverront ce qu'elles ont de meilleur en leurs rangs. Pour la Belgique, ils seront cinq mousquetaires à tenter, ce vendredi, de se qualifier pour le tableau de 64 qui sera tiré samedi: Marc et Luc Pichon, Frederik Vandormael ainsi que Yannick Germeau, Thibault Colot et Jeffrey Delattre. Enfin, le week-end se clôturera par la compétition par équipes où la Belgique devrait affronter dans le tableau de 16 la Russie ou l'Autriche. Si, au niveau individuel, ni Fred ni les deux frérots n'ont au- cun point à défendre à la Coupe du Monde - n'étant pas sortis des qualifications l'an dernier -, il n'en va pas de même au niveau du tournoi par équipes. Quatrièmes l'année dernière, les Belges ne pourront plus compter sur Gohy en cas de passe difficile. Actuellement, la Belgique pointe à la 9e place du classement mondial avec 158 points mais est talonnée par l'Espagne (155). Yannick Germeau constituera en principe la réserve mais Vandormael, victime d'une blessure à la hanche encourue à Copenhague, est encore incertain. En cas de forfait pour le tournoi par équipes, c'est le fils du DT francophone qui fera office de réserviste.

Copenhague avait permis en tout cas de constater que les trois tireurs d'Oscar Garcia étaient déjà bien préparés, même si Marc Pichon, 29e mondial, était apparu nerveux et indécis à certains moments de son assaut face à l'Italien Alongi.

© Les Sports 2006