eSport Bluehole, la société coréenne derrière PlayerUnknown's Battlegrounds (PUBG) a décidé d'attaquer Epic Games devant la justice coréenne pour les nombreuses "similitudes" entre Fortnite et PUBG.

La plainte de PUBG semble pourtant vouée à l'échec car une victoire de la société reviendrait à lui reconnaître la paternité des modes Battle Royale, ce qui n'est pas le cas. De plus, les "similitudes" évoquées par Bluehole (100 joueurs sautant d'un bus, un combat à mort, différents modes par équipe, des ravitaillements venus du ciel) semblent peser peu à côté des différences entre les deux jeux: construction, esthétisme, armes, skins, absence de sang, distributeurs automatiques, lamas, etc.

Face au succès de Fortnite, qui lui vole beaucoup la vedette, PUBG a donc décidé de suivre l'alternative juridique. Une manoeuvre qui pourrait s'avérer délicate pour le jeu qui utilise le moteur graphique Unreal Engine ... créé et vendu par Epic Games, créateurs de Fortnite ! Si les développeurs américains se sentent vexés, ils pourraient tout à fait décider de ne plus fournir l'Unreal Engine à PUBG Corporation (en fonction évidemment du contrat liant les deux boîtes).

Seule petite chance pour PUBG, la justice coréenne est réputée pour favoriser régulièrement les entreprises locales. Un petit coup de pouce qui sera probablement bien nécessaire à PUBG pour avoir ne fut-ce qu'un espoir de remporter ce combat juridique mal engagé.