eSport

Cris de joies des supporters chinois au Zénith de Paris. Les supporters français quant à eux scandent le nom des vainqueurs : "RNG, RNG !" mais aussi celui des vaincus: "Kingzone, Kingzone !".

Ce dimanche, la finale des MSI 2018 se terminait en apothéose avec la victoire des représentants de la ligue chinoise Royal Never Give Up contre les Coréens de Kingzone DragonX. Une victoire amplement méritée et presque sans faute, notamment pour le légendaire AD carry "Uzi" qui a régalé le public par son niveau de jeu titanesque sur Ezreal et Kai'sa en renversant plusieurs fois le cours de la partie. Du côté des KZ, le toplaner "Khan" n'a pas réussi à tirer son épingle du jeu malgré les attentes du public. Malgré tout, c'est au terme d'une finale acharnée que RNG s'est imposé 3-1. Un exploit pour l'équipe chinoise qui remporte pour la première fois un titre international. 

Mais les vainqueurs du MSI et du Spring Split de la LPL ne veulent pas s'arrêter là: "Nous sommes très heureux d'avoir remporté le MSI mais nous allons aussi remporter les Worlds cette année" a déclaré "Karsa", le jungler RNG.

Les Européens quant à eux ont été défaits en demi-finale vendredi par RNG au terme d'un BO5 sans équivoque: 3-0. Un MSI décevant pour une équipe Fnatic qui s'était hissée très haut avec l'arrivée du remplaçant de "sOAZ", le prometteur toplaner belge Gabriël "Bwipo" Rau.

Cette année les Worlds auront lieu en Corée du Sud. Pour rappel, le tournoi le plus attendu de l'année débutera en septembre à l'issu de la qualification des trois meilleures équipes de chaque région qui se départageront lors du Summer Split qui commence en juin.