eSport

En partenariat avec la Pro League et ESL (Electronic Sports League), l’entreprise belge de télécommunication entend bien promouvoir un phénomène mondial en pleine expansion.

Proximus vient d’annoncer officiellement le lancement de trois ligues officielles afin de promouvoir l’eSport à la fois amateur et professionnel. Cette initiative, en partenariat avec ESL et la Pro League, est une première en Belgique. Le géant de la télécommunication belge entend bien se positionner sur un marché en forte croissance. "L’eSport n’est pas une mode, mais un phénomène comme on a récemment pu le voir avec la rencontre d’eFoot entre les Belgian eDevils (équipe nationale belge de Fifa, NDLR) et l’équipe de France de Fifa. On est passé d’un phénomène de fan à un phénomène de masse", a expliqué Guillaume Boutin, Chief Consumer Market Officer chez Proximus.

En effet, l’eSport dans le monde c’est 714 équipes professionnelles, 48 000 joueurs pro, près de 27 000 tournois annuels et 480 millions de fans dans le monde dont un million rien qu’en Belgique (en 2017). Un chiffre qu’entend bien doubler Proximus avec cette nouvelle offre.

Trois ligues nationales et une chaîne télé dédiée

Concrètement, Proximus proposera une offre 360 pour une visibilité optimale avec la création d’une chaîne de télévision dédiée à l’eSport ainsi que des sites web entièrement consacrés à cela. A partir de juin, la chaîne EsportTV du groupe ESL sera disponible pour les clients Proximus. Au programme, des retransmissions des plus grandes compétitions internationales organisées par ESL ainsi que des reportages et des interviews exclusives. Proximus misera aussi sur les réseaux sociaux puisque, dès cet été, des pages Instagram, Facebook et Twitch seront créées pour chaque ligue.

Trois compétitions verront le jour : l’ESL Proximus Championship League of Legends, l’ESL Proximus Championship Counter-Strike: Global Offensive et un projet d’eSport autour du football à partir de la saison 2018-2019 en partenariat avec la Pro League. Aucun détail n’a été communiqué concernant ce dernier championnat. "A cause du calendrier et du coup d’envoi très prochainement de la Coupe du Monde en Russie, nous ne voulons pas faire d’annonce pour le moment. Cela reste à confirmer, mais le lancement se ferait vraisemblablement le 22 juillet", a confié Pierre François, CEO de la Pro League. "Ce seront des compétitions belges avant tout bien que les équipes puissent être multinationales, nous voulons au moins trois joueurs belges", a ajouté Guillaume Boutin.

Enfin, Proximus joue aussi la carte de l’ancrage local en mettant en avant plusieurs événements amateurs et professionnels sur l’ensemble du territoire belge. Une initiative dont l’objectif est de "soutenir les projets existants afin de leur donner une nouvelle ampleur et de faire évoluer l’ensemble de l’environnement de l’eSport en Belgique vers un niveau international".

© D.R.

League of Legends et Fifa en guise de démonstration

En conclusion de son annonce, Proximus a présenté deux showmatchs. Dans le premier, deux équipes belges se sont affrontées sur League of Legends. Les Brussels Guardians étaient opposés aux EDE Odyssey. Malmenés dans les premières minutes du match, les joueurs d’EDE Odyssey ont inversé la tendance et ont écrasé leurs adversaires du jour en offrant du show aux spectateurs. Deuxième showmatch de la journée, Zakaria Bentato, e-gamer du RSC Anderlecht, affrontait Elias Cobbaut, nouvelle recrue du Parc Astrid. Le joueur professionnel de Fifa a pris la mesure du nouvel arrière gauche des Mauves dans un match qui opposait Anderlecht… à Anderlecht !