eSport Nouveau venu dans la galaxie Rainbow Six, le Six Major se tenait la semaine passée à Paris. Premier événement Rainbow Six d'une telle ampleur sur le sol européen, le Major aura tenu ses promesses avec des matches d'une grande qualité, un show exceptionnel pour les trois jours ouverts au public et un champion indiscutable.

Les fans du jeu attendaient ce Major comme le point d'orgue d'une saison riche en émotions sur Rainbow Six. Et celui-ci n'aura pas déçu leurs attentes avec, notamment, deux équipes françaises (Vitality et Millenium) qui ont réussi à s'extirper des poules pour se produire devant leur public vendredi. Mais pas de miracle pour Vitality, qui s'est incliné 0-2 face à la Team Secret et Millenium, qui a subi la loi du futur vainqueur, G2 Esports, en s'inclinant 0-2.

Les demi-finales se jouaient dès lors sans équipe locale mais avec deux équipes européennes (G2 Esports et Team Secret) et deux équipes américaines ( Evil Geniuses et Rogue), avec la certitude de voir une équipe de chaque "continent" en finale. Et à ce petit jeu, ce sont G2 Esports (2-0 contre Team Secret) et Evil Geniuses (2-0 contre Rogue) qui en sortirent vainqueurs, prêts à s'affronter en finale.

Ce dimanche se déroulait donc la grande finale. Mais avant le clash tant attendu, Ubisoft s'est assuré de faire monter l'ambiance en proposant au public deux événements de choix: un match All-Stars pour commencer la journée et la présentation de Sky Grim, la nouvelle opération qui débarquera très bientôt sur le jeu. Après les célébrations vint l'heure de la grande finale et de l'affrontement entre l'Europe et l'Amérique. 

Contrairement au reste de la compétition, la finale se jouait en Best of 5 (il fallait donc 3 victoires pour s'imposer). Et c'est sans sourciller que G2 Esports a écrasé Evil Geniuses, leur infligeant un 3-0 qui vint ainsi clore un tournoi presque parfait pour l'équipe européenne, puisque celle-ci n'a pas perdu le moindre point pendant les trois jours de compétition ouverts au public.

Alors sous le nom de PENTA, G2 Esports s'était déjà imposé en février dernier au Six Invitational, les championnats du monde de Rainbow Six Siege. Avec cette nouvelle victoire, les Européens confirment leur statut de leader et se qualifient d'ores et déjà pour le prochain Six Invitational, qui aura lieu en février 2019 à Montréal (Canada).

Quel bilan tirer de ce Six Major ?

En décidant de placer ce premier Six Major à Paris, Ubisoft voulait probablement tester la réaction des fans d'eSport européens vis-à-vis de son jeu phare sur la scène compétitive, Rainbow Six. Car si le jeu est une énorme succès en Amérique du Nord et au Brésil, le public européen semblait un peu moins réceptif aux affrontements ultra-stratégiques proposés par le jeu.

Terre de MOBA (League of Legends, Dota 2, Heroes of the Storm, ...) l'Europe a toujours semblé un peu moins réceptive aux compétitions sur des FPS, Call of Duty en tête. Mais la donne semble avoir changé si l'on mesure le succès des trois jours ouverts au public pour les quarts, demis et la finale de ce Six Major. Trois jours où Paris Expo était plein à craquer, avec des fans non seulement bruyants mais aguerris au jeu, comprenant ses mécaniques, ses stratégies et ses enjeux. 

Avec un tel succès, il ne serait pas étonnant de voir ce genre d'événement se multiplier sur le "Vieux Continent", tout bénéfice pour les fans d'eSport donc !