eSport Décidément, la Team Vitality veut s'imposer comme la structure numéro 1 en France (avant de conquérir l'Europe ?). Représentée par son président Fabien "Neo" Devide, elle a signé un partenariat avec la ministre des Sports française, Laura Flessel, et l'Insep (Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance).

L'objectif de ce partenariat est de professionnaliser un peu plus l'eSport via trois axes de travail: l'entraînement, le développement et la reconversion des eSportifs français. 

Ce partenariat, le premier du genre en France, permet à l'eSport d'avancer dans la bonne direction, vers une reconnaissance publique et professionnelle. Il est aussi nécessaire pour assurer les eSportifs, laissés dans un vide juridique et d'accompagnement indigne de leur statut de professionnel.

Avec cet accord, la France prend encore plus d'avance sur une majorité de pays européens, dont la Belgique, où peu d'initiatives politiques sont actuellement en place pour pérenniser l'eSport, malgré les prédictions de la majorité des analystes. 

Cette collaboration française va-t-elle donner des idées à nos autorités ? Pour le bien de l'eSport, on ne peut qu'espérer qu'il en soit ainsi !