Autres sports

Frederik Van Lierde est un peu chez lui à Nice. À 39 ans (depuis le 25 mai...), le Flandrien a, en effet, remporté pour la cinquième fois le prestigieux Ironman de Nice. Après son triplé (2011, 2012, 2013) et son superbe succès l'an dernier, Van Lierde s'est donc encore imposé sur la célèbre Promenade des Anglais où il a littéralement avalé son dernier adversaire, l'Australien Wurf, excellent à vélo, mais pas du tout à la hauteur à pied.

Sorti de l'eau en troisième position, derrière le Français Pasteur et le Britannique Leeman, mais juste devant Romain Guillaume et Anthony Costes, deux de ses principaux rivaux, Frederik pointait déjà en tête après 28 km à vélo avec 5.03 d'avance sur Cameron Wurf, un ténor de la discipline. De fait, à mi-parcours, dans l'arrière pays niçois, l'Australien était revenu sur notre compatriote pour finalement compter un avantage de... 6.02 au terme des 180 km. Fort de son expérience de l'année dernière, Van Lierde n'était pas inquiet de la performance de Wurf, mais devait surveiller les Français Guillaume et Costes ainsi que l'Italien Molinari, le Britannique Leeman ayant, lui, perdu beaucoup de terrain.

Parti à l'assaut du marathon (42,195 km) à la troisième place, derrière Wurf et Costes, Frederik Van Lierde reprit, d'abord, rapidement le Français. Puis, il s'attacha à combler son retard sur l'Australien, qu'il dépassa à mi-parcours pour s'offrir une... promenade de santé, encouragé par un public vraiment conquis. Après 37 km à pied, Fred comptait, en effet, plus de neuf minutes d'avance sur son plus proche poursuivant, Anthony Costes.

Après avoir débuté sa saison 2018 avec une neuvième place, le 28 avril, lors du très relevé Ironman du Texas, notre champion du monde 2013 s'est ainsi offert une autre victoire de prestige, terminant cet Ironman de Nice en 8h25.22 après un marathon bouclé en 2h44.45, un chrono que les spécialistes apprécieront à sa juste valeur.