Omnisports

La jeune nageuse belge a annoncé sa décision à son entraîneur, Philippe Lucas.

Ce vendredi, Eva Bonnet était de retour à la compétition en Belgique à l'occasion des championnats nationaux se déroulant à Anvers. « Je voulais voir un peu comment ça allait après ma blessure à l'épaule (NdlR : encourue lors d'une compétition en eau libre, en mars dernier, à Abu Dhabi) et, à ce niveau-là, je suis contente : j'ai été très bien soignée par Vincent Callewaert à Waregem et je n'ai plus mal » explique la jeune nageuse, affiliée au Brugse Zwemkring (BZK) depuis son récent passage à la fédération flamande.

Etant restée cinq semaines en Belgique pour sa revalidation, l'Estinnoise de 17 ans a vu sa préparation pour l'Euro et les Mondiaux juniors perturbée. Les chronos signés lors de la première journée des championnats de Belgique (2:05.89 sur 200m libre et 8:49.84 sur 800m libre) n'ont, du reste, pas satisfait cette grande compétitrice mais elle n'oublie pas que ses objectifs se situent ailleurs, elle qui rêve de podiums internationaux pour sa dernière année juniors. «Avant ces championnats de Belgique, je suis redescendue dix jours à Narbonne auprès de mon entraîneur Philippe Lucas et on a bien travaillé », poursuit-elle. « Je l'ai eu au téléphone et il m'a dit qu'il était tout à fait normal que la fraîcheur ne soit pas là pour l'instant. Il m'a dit de ne pas m'inquiéter. »

Surtout, Eva Bonnet a pris une grande décision ces dernières semaines : l'eau libre, c'est fini pour elle ! « Je me sens encore trop jeune et trop inexpérimentée pour me lancer à fond dans cette aventure », dit-elle. « Je ne regrette pas du tout cette expérience, dont j'ai beaucoup appris, et peut-être même que j'y reviendrai après ma carrière. Mais, dans l'immédiat, c'est dans les bassins que je veux m'exprimer et Philippe (NdlR : qu'Eva suivra à Montpellier la saison prochaine) respecte ce choix qui est très personnel. »