Autres sports

Nina Derwael est désormais double championne d'Europe.

Elle a conservé sa couronne européenne aux barres asymétriques, dimanche après-midi lors des championnats d'Europe de gymnastique artistique de Glasgow. Elle était devenue la première gymnaste belge championne d'Europe à Cluj-Napoca, il y a quinze mois. Elle a recueilli 14.733 points et devancé dans l'ordre la Suédoise Jonna Adlerteg (14.533) et la Russe Angelina Melnikova (14.366).

Créditée jeudi - en qualification - de 14.400 points, très loin de son meilleur score de l'année (15.300), Derwael n'en avait pas moins été classée en 2e position des gymnastes derrière les 14.600 d'Adlerteg. Ces éléments ajoutés au fait que la Trudonnaire avait avoué avoir ressenti beaucoup de nervosité jeudi et qu'elle a pu se ménager samedi en ne participant pas à la finale par équipes, permettaient d'être optimiste avant la finale.

Deuxième des huit finalistes à présenter son exercice (le plus difficile de toutes les finalistes), Nina Derwael a été meilleure que jeudi et les juges lui ont attribué 14.733 points.

La Suédoise a ensuite obtenu 14.533 points et la Russe Uliana Perebinosova, 3e jeudi (14.266), n'a obtenu que 14.133. L'or se rapprochait. Il devint réalité après le passage de la dernière concurrente la Russe Angelina Melnikova qui avait ses 14.366 points n'a eu droit qu'à la 3e place sur le podium.

"Ce titre est encore plus beau que celui de l'an dernier, je crois", a réagi l'intéressée. "Etre la favorite était plus difficile à vivre. J'ai changé un élément de mon programme en finale afin d'assurer. Comme mon niveau de difficulté était assez haut, je savais que si je réalisais un programme propre j'avais de bonnes chances. En revanche, ma médaille à la poutre (lire ci-dessous) était totalement inattendue", a ajouté Derwael.


Médaillée d'argent à la poutre

Nina Derwael a décroché la médaille d'argent du concours de la poutre des championnats d'Europe de gymnastique artistique dimanche à Glasgow, en Grande-Bretagne.

La Néerlandaise Sanne Wevers s'est imposée avec 13.900 points devant Nina Derwael (13.600) et la Française Marine Boyer (13.166).

Maellyse Brassart a pris la 7e place (12.266).

Plus tôt dans l'après-midi, Nina Derwael, 18 ans, avait conservé son titre européen aux barres asymétriques.

Nina Derwael a offert à la Belgique ses 2e et 3e médailles aux championnats européens de Glasgow. Vendredi, Jolien D'hoore était montée sur la 3e marche du podium du scracth en cyclisme sur piste.


Axelle Klinckaert médaille de bronze au sol

Privée des Jeux Olympiques de Rio par une blessure au genou qui a nécessité encore une revalidation tout au long de l'année 2017, Axelle Klinckaert a confirmé son talent et son retour au premier plan lors des championnats d'Europe de gymnastique artistique de Glasgow qui se sont achevés dimanche.

Elle s'est hissée en finale de l'exercice au sol, son exercice favori. Troisième jeudi, elle a confirmé dimanche. Elle a offert à la Belgique sa 3e médaille dans les concours individuels, après l'or aux barres asymétriques et l'argent à la poutre de Nina Derwael. La Termondoise de 18 ans a obtenu la médaille de bronze (13.400), la première de sa carrière dans des championnats d'Europe. L'or est revenu à la Française Melanie De Jesus (13.766) et l'argent à la Roumaine Denisa Golgota (13.600). La tenante du titre, la Russe Angelina Melnikova, a dû se contenter de la 6e place (13.166). Au terme d'une prestation très propre à la chorégraphie originale, Klinkaert, quadruple médaillée des EYOF 2015, a obtenu le même score que jeudi.

Avant sa blessure, Klinckaert n'était ni plus ni moins que la N.1 belge comme ses 55.932 points lors du test-Event de Rio le 17 avril 2016 le démontrent. Aujourd'hui, Nina Derwael est devenue l'étoile de l'équipe, ses deux titres européens 2017 et 2018 et sa médaille de bronze en témoignent.

Avec le retour au premier plan de Klinckaert, et celui attendu de Rune Hermans (ménagée) auxquelles vont se joindre Maellyse Brassart et Senna Deriks, la Belgique dispose des talents nécessaires pour briller en équipe lors des prochains grands rendez-vous et en particulier les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 où une place dans le Top 8 sera l'objectif.