Omnisports

Tyson Fury pourrait retrouver sa licence professionnelle dès janvier, a indiqué le BBBC, l’organisme qui gère la boxe professionnelle au Royaume-Uni. 

Le secrétaire général du BBBC Robert Smith a toutefois expliqué que le controversé boxeur anglais, touché par la dépression, devrait "se présenter devant le conseil" du BBBC. "Nous devons parler avec M. Fury et son encadrement" , a-t-il affirmé. "Il y a un certain nombre de problèmes. Il y a ses problèmes de santé mentale, il a aussi admis avoir pris de la cocaïne", a détaillé le dirigeant. Fury et l’UKAD ont trouvé un "compromis" dans le conflit les opposant depuis un premier contrôle positif à la nandrolone en 2015. 

En conséquence, l’UKAD a prononcé une suspension de deux ans, datée du 13 décembre 2015, autorisant Fury à combattre à nouveau dès mercredi à condition d’obtenir une licence valide de la part du BBBC.