Autres sports Schumacher ne tarit pas d'éloges en évoquant les Champions carolos

CHARLEROI Un rendez-vous demandé quelques heures avant le début de la Coupe d'Europe, une promesse tenue quelques minutes à l'issue de celui-ci: il fallut attendre près d'une semaine pour obtenir une interview exclusive de Schumacher, l'un des trois meilleurs joueurs de Futsal du monde. «Vous avez de la chance, je ne donne que très rarement une interview: vous étiez le premier!» dit le joueur Brésilien de Boomerang Madrid, égal à lui-même sur le parquet de La Garenne: Fantastique. «Merci du compliment mais je suis là pour offrir le meilleur de moi-même, à mon club, à l'équipe et au public. Jouer dans la rue, venir disputer un tournoi en Belgique ou disputer une Coupe du Monde, c'est du pareil au même. L'important, c'est le Futsal. Il faut toujours donner le meilleur de soi pour obtenir le maximum.» Le regard lymphatique et l'allure nonchalante qui sont les siens sur le terrain traduisent l'aisance avec laquelle il joue. Guère plus. Il ne faut ainsi pas tirer de conclusion de son comportement sur le parquet où l'image qu'il donne est celle d'un gars qui ne cherche pas à faire davantage que son boulot. «Un tel comportement flegmatique a toujours été le mien. J'espère de la sorte transmettre mon calme à mes équipiers. Le calme se rapproche de la notion de tranquillité. Il n'y a qu'ainsi que l'on peut arriver à de grandes choses.» Vendredi, Boomerang Madrid fut la première équipe à se qualifier pour la phase finale de la Coupe d'Europe. On a tout de même l'impression qu'Action 21 Charleroi est passé à un fifrelin du bonheur. S'il n'y avait eu cette complaisance arbitrale vis-à-vis de Schumacher à un moment précis de la rencontre, peut-être Boomerang s'en serait-il tiré à moins bon compte. «L'arbitre a pris une décision en son âme et conscience. Il faut la respecter. Et puis, ce n'est pas parce que Action 21 a été battu qu'il n'avait pas le potentiel. Ainsi, cette équipe peut compter sur Lucio Rosa Lima. Il est impressionnant et surtout très fort dans les un contre un. Pour peu qu'on lui donne un certain temps d'adaptation, je prétends que cette formation prendrait une place dans le Top 6 en Espagne. Une chose est certaine, son exemple est à suivre pour les autres clubs belges.» Et de conclure: «En Belgique, Action 21 Charleroi fait la pluie et le beau temps. L'arrivée de joueurs brésiliens et d'un coach de la trempe de Menezes dans le championnat belge a rehaussé tant le niveau de celui-ci que celui de l'équipe nationale. Si elle continue sa courbe de progression, elle pourrait créer la même surprise que l'Egypte au Guatemala. Pourquoi ne pas l'inscrire dans le Top 4 ? Le niveau monte chez vous. Je ne serais d'ailleurs pas réfractaire à analyser une offre venant de votre pays.» Affable, le garçon possède également un sens pointu de l'humour. Il n'empêche: on souhaiterait le voir à l'oeuvre chaque semaine!

© Les Sports 2003