Gijs Van Hoecke renvoyé par le Comité Olympique

Publié le - Mis à jour le

Omnisports

Ses frasques londoniennes n'ont apparemment pas fait l'unanimité auprès de du COIB

LONDRES Gijs Van Hoecke a été prié de rentrer en Belgique après "l'incident" ayant concerné le jeune pistard belge mardi.

Des photographies de Gijs Van Hoecke sont parues mercredi matin dans la presse anglaise le montrant en état d'ébriété à la suite d'une virée mardi soir dans un Club londonien.

"La presse britannique a photographié cette nuit, en état de forte ébriété, un cycliste belge qui s'était rendu dans la ville de Londres en compagnie de trois autres coéquipiers après la fin de leur compétition", a communiqué le Comité Olympique et Interfédéral belge (COIB). "Son attitude a ainsi été épinglée sur certains websites.

Le Comité Olympique et Interfédéral Belge et la Royale Ligue Vélocipédique Belge regrettent très sincèrement cet incident qui - heureusement - n'a eu aucune conséquence néfaste sur la vie au village olympique et sur le repos des athlètes en compétition. Néanmoins, en accord avec le Team Leader de l'équipe belge de cyclisme aux JO de Londres, l'athlète concerné sera renvoyé au pays".

Le coureur gantois a terminé 15e de la première compétition de l'omnium de l'histoire des Jeux Olympiques, dimanche soir au vélodrome de Londres.

Gijs Van Hoecke: "Cela n'aurait jamais dû arriver"

"Oui j'ai vu ces photos. Je trouve que ce qui s'est passé est dommage. Je suis désolé, cela n'aurait pas dû arriver," a expliqué Gijs Van Hoecke sur le site de la RTBF.

"Mais je pense aussi qu'après deux ans de travail acharné, on a le droit de lâcher la bride. J'aurais mieux fait de ne pas la lâcher ici, pas à Londres. Le moment était mal choisi. Cela dit, c'était en dehors du village olympique, je n'ai pas perturbé les autres athlètes, ils n'ont rien remarqué. Les responsables de l'équipe n'étaient évidemment pas très heureux lorsqu'il ont découvert ces photos dans la presse. Je n'ai pas fait du bien à l'image du cyclisme sur piste, ni par mes résultats ni par mon comportement. Si je suis sanctionné, je l'accepterai."

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner