Golf Pieters et Detry ont commencé l’année sur les chapeaux de roues.

Il rêvait ouvertement de commencer l’année par une victoire. Thomas Pieters a finalement dû se contenter d’une cinquième place lors de l’Abu Dhabi Championship (European Tour). En tête au départ de la dernière journée à -17, l’Anversois n’a pas réussi à garder le même rythme et a joué, dimanche, dans le par. Un double bogey sur le trou n°11 - alors qu’il était toujours en course pour le titre - a ruiné ses espoirs. Ceci dit, ce Top 5 dans un tournoi si relevé est très encourageant. Young Pieters avait connu une fin de saison 2017 mi-figue mi-raisin. À l’évidence, il a retrouvé son meilleur niveau. Il lui reste juste à mieux gérer les derniers tours où, porté par sa folle rage de vaincre, il a tendance, parfois, à prendre un peu trop de risques et à mal maîtriser ses émotions.

Le golf belge était décidément à la fête aux Emirats arabes unis. Thomas Detry a, lui aussi, affiché au grand jour ses ambitions, terminant à la neuvième place à 14 sous le par (le même score que Dustin Johnson, n°1 mondial). Auteur d’une exceptionnelle carte de 64 (8 birdies, pas un bogey) samedi, le jeune Bruxellois a connu un dimanche un peu plus compliqué avec 3 bogeys sur les 9 premiers trous. Mais il a su conserver tout son calme sur la fin pour obtenir l’un des plus beaux Top 10 de sa carrière.

Troisième Belge à avoir passé le cut, Nicolas Colsaerts termine à la 32e place à 7 sous le par.

La victoire finale est revenue à l’Anglais Tommy Fleetwood, déjà lauréat l’année passée. Il s’est imposé à 22 sous le par avec deux coups d’avance sur son compatriote Ross Fisher.