Omnisports

Après Charline Van Snick, jeudi, en -52 kg, Toma Nikiforov espérait aussi décrocher l'or, ce samedi, au Grand Chelem d'Abou Dhabi. Arrivé en finale des -100 kg face au Russe Bilalov, le Bruxellois s'est, néanmoins, incliné au terme d'un combat indécis et, à vrai dire, au déroulement bizarre. Mené au score, Toma a cru tenir la victoire lorsque, sur son étranglement, le Russe frappa le sol pour indiquer qu'il abandonnait. Toma sauta de joie, conscient d'avoir réussi à renverser une situation compromise.

Mais son bonheur fut de courte durée puisque son mouvement au sol fut jugé fautif par les arbitres préposés à la vidéo. À moins d'une minute de la fin, notre compatriote ne parvint pas à se concentrer à nouveau et fut surpris sur un contre de son adversaire, devant donc se contenter de la médaille d'argent. Aucun doute : une énorme déception ! Car Toma Nikiforov a réussi une remarquable journée, du même tonneau que celle qu'il avait connue en février, à Düsseldorf, et où il s'était logiquement imposé. Dommage...

Exempté du tour initial, Toma a quand même pu assouvir aux Éùirats arabes unis sa faim de combats et sa soif de victoires face à l'Ouzbek Sattorov, auquel il a marqué quatre waza-ari en un demi-combat avant de gérer la fin. De bon augure... Opposé, ensuite, au judoka local, Ivan Remarenco, Nikiforov a poursuivi sa démontsration avec un superbe mouvement lui offrant la qualification pour les demi-finales, où notre compatriote a, alors, dominé le Hongrois Cirjenics en plaçant son mouvement favori.

Harmegnies pas récompensé...

Engagé en +100 kg, Benjamin Harmegnies n'a pas été récompensé de ses efforts puisqu'il a été battu pour la médaille de bronze par l'Israélien Sasson, troisième aux Jeux de Rio. Benjamin a, pourtant, offert une superbe résistance face à ce cador de la catégorie.

Auparavant, le Hennuyer avait écarté le Tchèque Horak avant de tomber sur le... très lourd Russe Krivobokov. Un instant de distraction de notre compatriote a permis à son adversaire de le renverser. Renvoyé aux repêchages, Benja s'est rattrapé aux dépens de l'Azéri Kokauri pour se retrouver, donc, en petite finale... Mais il n'a pu conclure en montant sur un podium qu'il aurait pourtant mérité au vu de ses combats...