Hockey

A 117 jours de la Coupe du monde de hockey de La Haye (31 mai au 15 juin), Marc Lammers, le coach néerlandais de l'équipe nationale messieurs, a officialisé une pré-sélection de 21 joueurs qui ont entamé leur préparation, cette semaine dans les installations du Dragons, à Brasschaat.

L'évènement, le plus important au hockey après les JO, fait partie de l'une des dernières étapes avant l'objectif final : être médaillé aux Jeux de Rio de Janeiro en 2016.

"Quand j'ai été engagé après les JO de Londres, mes compatriotes se demandaient ce que je venais faire en Belgique", a introduit le mentor des Red Lions, mardi devant la presse. "Aujourd'hui nous sommes 5e mondiaux, la fédération compte bien plus de 30.000 membres et l'engouement est énorme. Si nous y croyons, nous pouvons arriver à notre objectif. Mais pour cela, nous avons besoin de 'crazy guys' qui sont prêts à tout au sein de l'équipe".

Passant chaque ligne de son effectif en revue, Lammers a détaillé sa pré-sélection de 21 joueurs, complétée par deux jeunes stagiaires des -21 ans. Parmi les absents, les principaux sont le Waterlootois Nicolas Dumont et l'attaquant de Rotterdam Jeffrey Thys. Si le défenseur du Waterloo Ducks sera réincorporé au noyau après la Coupe du monde, l'éviction de l'Anversois, qui compte 108 sélections internationales, peut être considéré comme un arrêt de carrière internationale.

D'ici la Coupe du monde, pour laquelle l'équipe féminine belge s'est également qualifiée, 16 matchs amicaux ont été programmés en trois mois de préparation, durant lesquels les Red Lions s'astreindront à une dizaine de séances de préparation hebdomadaires. Lors des quatre dernières semaines, l'ensemble des joueurs, étudiants compris, consacreront l'entièreté de leur temps à leur sport.

A la Coupe du monde, la Belgique (N.5), versée dans le groupe A avec l'Australie (N.1), l'Angleterre (N.4), l'Espagne (N.10), la Malaisie (N.13) et l'Inde (N.8), entamera son tournoi contre cette dernière le samedi 31 mai.