Hockey

Gaëtan Dykmans avait un grand sourire au sortir du stade.

« On a retrouvé notre allant du championnat d’Europe. On a joué tous l’un pour l’autre et la différence est là. » Tanguy Zimmer abondait : « Et chose importante, on n’a pas pris de buts. Depuis le début du tournoi, on prenait des buts en début de rencontre ; on en a pris beaucoup de trop. Et du coup, la suite des rencontres était impactée. »

Maxime Bergez analysait la métamorphose de l’équipe. « On a modifié les équipes de départ avec comme objectif d’avoir une grande attention sur le contrôle de la balle, du jeu, des contres. Les passes devait être assurées, il ne pouvait plus y avoir d’actions individuelles. Le jeu devait être construit. Un des mots-clés du briefing était l’agressivité pour gagner la balle plus vite, d’éviter le un contre un et de rester ensemble. Il fallait défendre en équipe pour éviter es contres. En seconde mi-temps, les Suisses sont un peu plus sortis et on a dû jouer un peu plus vite, d’où l’impression d’un jeu un peu plus débridé. Mais on a gardé le contrôle du match malgré tout. »

Les dernières nouvelles de Max Plennevaux ne sont pas trop bonnes. « Il a le doigt déplacé. Il est parti à l’hôpital : on va le lui remettre mais ça n’augure rien de bon, malheureusement. »