Hockey

Comme ils l’avaient fait à Anvers avant l’Euro, les Belges ont croisé le stick avec les Allemands en guise de dernier échauffement avant le début des matches de poule de ce mercredi.

Le dernier galop d’entraînement des Belges devait permettre à Alex de Chaffoy d’effectuer les derniers réglages. « Le terrain est deux mètres plus large qu’à Anvers et cela change beaucoup : les espaces sont plus grands. Il faudra en profiter tout en faisant attention de ne pas se découvrir. » Car il est vrai que ce terrain peut avantager des équipes offensives comme la Belgique, mais il offre également une plus grande surface à couvrir en défense.

L’Allemagne de Berlin ne ressemble plus du tout à celle d’Anvers. Ici, ce sont vraiment les cadors de la discipline. « Ils ont rencontré l’Autriche ce matin et leur ont filé un 7-2 bien sec ! » Grambusch, Häner, Hauke, Zwicker, Miltkau, Rühr sont des noms qui sonnent bien le hockey flamboyant. Et les Belges n’ont pas fait mieux que les Autrichiens.

La première période a vu les Belges s’organiser face au pressing constant et ultra-rapide des Allemands. Si bien qu’à la pause, ils tenaient le coup, remontant à 2-2. Mais ils s’effondraient en essayant d’autres dispositions sur le jeu, dont notamment une individuelle qui tournait à la déconfiture. Il faut dire que dès avant la rencontre, ils ne pouvaient pas compter sur la présence de Charlier, retenu au pays pour un décès et sur le forfait au coup de sifflet de départ de Cornillie qui s’était tordu le pied. Si Charlier sera là demain, il n’est pas sûr que le numéro 18 belge pourra tenir sa place. A. de Chaffoy était pourtant satisfait de ce qu’il a vu. « Nous avons tenu la première mi-temps en ne pouvant pas tourner avec nos deux équipes de 5 : cela fait une fameuse différence et on l’a vu en seconde mi-temps où nous n’avons pas pu tenir le rythme. La leçon de ce match est que si nous restons structurés, nous pouvons tenir. »

Une structure qu’il faudra tenir demain contre l’Autriche qui possède une équipe qui pratique un jeu similaire mais moins puissant.