Autres sports Le Liégeois, qui dispute ses cinquièmes Jeux, effectuera le voyage un jour plus tôt que prévu, afin d'assumer cet honneur.

ATHENES Le pongiste Jean-Michel Saive portera le drapeau belge vendredi soir à l'occasion de la Cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques d'Athènes, a annoncé, jeudi midi le chef de mission de la délégation belge, Robert Vandewalle, à l'occasion d'une conférence de presse.

Ce sera la seconde fois que le pongiste assumera ce rôle après Atlanta en 1996. "C'est incroyable et d'autant plus formidable que je ne m'y attendais pas du tout", a déclaré Jean-Michel Saive par téléphone depuis la Belgique, où il s'entraîne toujours. "C'est une émotion absolue car 8 ans après on me propose de revivre ce qui a été mon meilleur moment olympique", a-t-il avoué en pleurs.

Le joueur de la Villette Charleroi ne débute son tournoi de tennis de table que le mardi 17 août. Il était prévu qu'il n'arrive à Athènes que samedi après-midi. Son arrivée sera avancée de 24 heures. "Ce matin quand je me suis réveillé, il y avait un message du Comité Olympique Interfédéral Belge qui me demandait de le rappeler dans l'urgence. Je me suis fait 25 films pires les uns que les autres.

Je m'étais notamment dit qu'ils avaient oublié de m'inscrire". "La décision a été prise après discussion avec tout le monde dans la délégation", a précisé le médaillé d'or olympique de Moscou. "Nous avons tenu a favoriser l'aspect sportif", a continué celui qui a l'expérience de ce genre de festivités. La longueur de la cérémonie, la fatigue que cela peut entraîner chez les athlètes ont été les aspects primordiaux de cette décision.

Mais la longévité sportive et les aspects légèrement politiques ont également été pris en compte. "Ceux qui y participent doivent quitter le Village olympique vers 16 ou 17 heures pour ne rentrer au plus tôt que vers 2 heures du matin", a développé Robert Vandewalle. "Nous sommes ici pour la performance sportive, pas pour les cérémonies", a-t-il insisté. C'est d'ailleurs dans cette optique que les athlètes qui débutent leurs épreuves samedi, dimanche ou lundi, dont Justine Henin-Hardenne, candidate annoncée pour le rôle de porte-drapeau, ne seront pas présents dans le stade olympique vendredi soir.

Le choix s'explique aussi par le fait que Jean-Michel Saive est le plus expérimenté de la sélection belge. "Il disputera à Athènes ses cinquièmes jeux", a rappelé l'ancien judoka, qui a reconnu que la candidature de l'athlète à la commission des athlètes du Comité International Olympique avait aussi été prise en compte. "C'est une bonne occasion de le mettre en avant".

Quarante-cinq personnes, dont une minorité de sportifs, défileront vendredi dans la délégation belge durant la Cérémonie d'ouverture à laquelle assistera le roi Albert au cours d'une visite éclair.