Jessica Ennis sacrée à l'heptathlon

Publié le - Mis à jour le

Omnisports

Retrouvez les principaux résultats des JO de ce samedi 4 août

LONDRES La Britannique Jessica Ennis est devenue championne olympique de l'heptathlon avec un total de 6955 points, samedi aux JO de Londres.


L'Allemande Lilli Schwarzkopf, disqualifiée dans un premier temps, a finalement été réintégrée à la 2e place de l'heptathlon des jeux Olympiques remporté par la Britannique Jessica Ennis, samedi à Londres.


La Russe Tatyana Chernova est reléguée à la troisième place tandis que l'Ukrainienne Lyudmyla Yosypenko descend du podium, 4e.


Ennis, en tête à l'issue des quatre premières épreuves de la première journée vendredi (100 m haies, hauteur, poids, 200 m), a conservé son avantage après la longueur et le javelot, avant de mettre un point d'honneur à remporter magistralement le 800 m final en déposant ses adversaires dans la dernière ligne droite. La pression sur les épaules de la Britannique de 26 ans était énorme, alors que son visage était sur les affiches vantant les JO de Londres dans tous le pays. Ennis, championne du monde 2009, avait "chauffé" le stade d'entrée en signant 12 sec 54/100e sur 100 m haies, vendredi matin, avant d'afficher le soir un total provisoire de 4158 pts, un "record" à mi-parcours. L'Ukrainienne Natalia Dobrynska, tenante du titre, a abandonné avant le lancer du javelot, la 6e et avant-dernière épreuve, après avoir complètement raté la longueur (3,70 m). Sara Aerts a elle aussi été contrainte à l'abandon. L'athlète belge s'est blessée vendredi soir durant la 4e épreuve, le 200 m. Elle souffre d'une déchirure musculaire de huit centimètres au mollet.

Mo Farah triomphe sur 10.000 mètres, Bekélé échoue au pied du podium


Le Britannique Mo Farah a remporté le 10.000 m des jeux Olympiques de Londres, en 27 min 30 sec 42/100e au terme d'un sprint échevelé, devançant l'Américain Galen Rupp (27:30.90) et l'Ethiopien Tariku Bekele (27:31.43), samedi soir.
Champion du monde du 5000 m, Farah, d'origine somalienne, a apporté un troisième titre olympique en athlétisme à la Grande-Bretagne, après les succès quelques dizaines de minutes auparavant de l'heptathléte Jessica Ennis et du sauteur en longueur Greg Rutherford.


Farah, 29 ans, est le premier non Africain sacré sur 10.000 m aux Jeux depuis l'Italien Alberto Cova, lauréat en 1984 à Los Angeles.


Frère aîné de Tariku, Kenenisa Bekele, médaille d'or sur la distance aux Jeux d'Athènes (2004) et de Pékin (2008), a pris la 4e place. Bekele, qui avait pris la tête au début sur un rythme lent, avait été double champion olympique (5000/10.000 m) il y a quatre ans.


L'Erithréen Zersenay Tadese le relaya, sans plus de conviction, du 3e au 6e km, avec un passage à mi-course en 14 min 05 sec 79.


Les Kényans imprimèrent bien une autre allure ensuite, mais Farah absorba bien les accélérations dont sont friands les athlètes des hauts-plateaux.


Fraser-Pryce, reine du 100 mètres

La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce a conservé son titre de championne olympique du 100 m dans le temps de 10 sec 75/100e (vent +1,5 m/s) samedi aux jeux Olympiques de Londres.


Fraser-Pryce a devancé l'Américaine Carmelita Jeter (10.78) et l'autre Jamaïcaine Veronica Campbell-Brown, 3e en 10.81.


A 25 ans, la Jamaïcaine devient la première athlète a conservé son titre sur l'épreuve-reine depuis l'Américaine Gail Devers (1992, 1996). Elle est la 3e athlète seulement a réaliser cet exploit, après Devers donc et Wyomia Tyus (1964, 1968).


Fraser-Pryce a pris un meilleur départ que Jeter, prenant légèrement l'avantage dans les premières foulées avant d'accroître son avance sur Jeter, championne du monde l'an dernier à Daegu.


L'Américaine a ensuite grignoté son retard sans parvenir à passer Fraser-Pryce, qui signe au passage le 2e meilleur temps de la saison sur la distance, derrière ses propres 10.70 des sélections jamaïcaines en juin.


© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner