Autres sports

Comme Ogy, Mont-Gauthier n'avait pas pour objectif de viser la Grand-Place de Bruxelles, mais le bon début de saison des Rochefortois en a décidé autrement. La défaite contre Ogy est donc un frein mais pas encore un terme définitif à toute ambition bruxelloise.

Le duel entre Mont-Gauthier et Ogy lundi dernier, lors de la Pentecôte, ayant accouché d'une victoire en faveur des Lessinois, on pourrait croire que les Namurois ont abandonné tout espoir d'encore fouler les pavés de la Grand-Place bruxelloise. Mais «nous jouons ce samedi à Oeudeghien alors qu'Ogy ne joue pas», indique Devan Cassart. «Nous tenterons de mettre un maximum de pression avant nos deux dernières luttes à chacun. On ne sait jamais. Nous viserons la victoire et certainement pas les trois points, ce n'est pas dans notre genre de sous-estimer un adversaire, mais c'est vrai qu'avec trois unités, notre situation serait meilleure encore. Ensuite, nous verrons ce qu'il adviendra.»

Dimanche, Mont-Gauthier recevra Baasrode dans le même temps où Ogy se rendra à Thieulain. Et pour boucler le premier tour, samedi prochain, les Rochefortois accueilleront Kerksken pendant que les Lessinois rendront visite à Galmaarden. «Sur papier, le programme d'Ogy semble plus abordable que le nôtre. Même si ce sera chez nous, nous jouerons tout de même les actuels deux premiers du championnat. Pour eux, après Thieulain, ils auront probablement une formation de Galmaarden un peu démobilisés.»

Et si, d'aventure, Mont-Gauthier n'allait pas à Bruxelles, ce ne serait pas la fin du monde: «Notre saison ne s'arrête pas au samedi 2 juin. Depuis le début, nous visons une place dans le Top 8 pour participer aux playoffs. Nous allons donc maintenir le cap et notre niveau pour y parvenir durant le second tour. Nous pouvons être satisfaits de notre parcours jusqu'ici. Ne pas être dans les huit premiers serait, là, une grosse déception.»