Jeu de Balle

Au Grand Prix Maistriau, un joueur a brillé plus que les autres. Non, ce n'était pas Tanguy Metayer mais bien son remplaçant: Adrien Roger. Le temps de deux piges, le jeune foncier de Tourpes a épaté la galerie de par ses prestations à la grande frappe pour le plus grand bonheur de Thieulain. Rencontre...

Adrien Roger, quel bilan tirez-vous de ces deux jours sous le maillot de Thieulain?

«Que du positif, évidemment. Je me suis vraiment bien amusé. J'ai beaucoup appris au contact de ces grands joueurs. J'ai été en outre très bien accueilli et bien encadré. Que du bonheur, vraiment! C'est une belle expérience.»

À vous voir jouer, on dirait que vous étiez venu sans stress, sans appréhension...

«Si je disais non, je mentirais. J'avais une grosse appréhension même mais elle a vite disparu car je me suis senti bien tout de suite grâce à mes premières interventions.»

Dimanche, Tourpes ne jouait pas et vous étiez spectateur à Thieulain – Ogy. C'est grâce à votre présence ce jour-là que vous vous êtes retrouvé lundi et mardi au Grand Prix Maistriau?

«Effectivement, ils savaient que Nicolas Becq et Tanguy Metayer ne joueraient pas. Du coup, tout à fait par hasard, ils sont venus me demander si cela m'intéressait. Je n'ai évidemment pas refusé cette invitation.» (rires)

Êtes-vous conscient d'avoir impressionné beaucoup de monde durant ces deux jours?

«J'ignore à quel point mais, personnellement, je suis satisfait de mes trois luttes. C'est vrai que nous avons joué les deux jours avec une balle différente et sous la pluie ce mardi avant le soleil en finale. Il nous a fallu nous habituer à toutes ces conditions, mais après cela a été.»

En finale, où vu les circonstances, on avait décidé de la jouer en cinq jeux gagnants, il ne fallait pas tergiverser. Et pourtant, vous êtes menés 3-1 et 30-0.

«Il a fallu le jeu de Philippe (Gossuin) pour nous relancer. Après, on n'a plus raté grand-chose.»

Voilà en tout cas un premier trophée pour inaugurer votre carrière naissante. On se doute que vous allez être chambré par vos coéquipiers de Tourpes. C'est quoi la suite pour vous?

«Je suis très bien à Tourpes avec tous mes potes. Nous montons de catégorie tous ensemble et c'est fort agréable. En 2019, nous le serons encore, probablement en N2 mais ensuite, advienne que pourra, même si je me sens très bien actuellement à Tourpes.»