Jeu de Balle

Poussé par des supporters enthousiastes, Ogy est irrésistible à domicile. Baasrode l'a appris à ses dépens, lui qui, jusqu'ici, était invaincu. Battus à Sirault, les Lessinois étaient revanchards mais davantage désireux de prouver face à un ténor de l'élite qu'ils n'étaient pas les dauphins de Kerksken par hasard.

«Depuis le début de la saison, nous surfons sur notre hargne, notre envie de gagner», répond Aurélien Bracke, le cordier en forme ce dimanche. «Cela a bien fonctionné, mais nous avons connu un creux, si bien qu'à la pause, nous nous sommes remotivés pour remonter sur le terrain avec nos meilleures sensations. Nous étions conscients que nous pouvions bousculer cette formation de Baasrode. Bien des choses ont changé chez nous, nous jouons sans complexe et, surtout, avec beaucoup de confiance en nos moyens. Cela change énormément l'approche d'une lutte et comme on voit que cela marche, tout est plus facile en jouant avec confiance. On tente des coups, tout nous sourit. C'est agréable de jouer de la sorte.»

Précisons aussi qu'Ogy a joué avec son 6e homme, Jimmy Birlouet, appelé à remplacer Sébastien Mauroit se ressentant de ses adducteurs. «Jimmy est un 6e homme de grande qualité car quand il n'est pas dans le «cinq» de base, il ne cesse de nous encourager, de nous suivre aux changements de côté, il ne se contente pas de rester sur le banc en attendant d'éventuellement monter. Il vit la lutte comme nous et quand il monte, c'est comme s'il est tout le temps dans l'équipe. Nous formons une équipe à six et pas à cinq. Comme nous sommes inchangés par rapport à 2017, l'esprit de groupe est encore renforcé.»

Après une victoire contre Baasrode, pense-t-on déjà à la Grand-Place de Bruxelles? «Honnêtement, c'est trop tôt car nous devons encore quelques tests importants, Kerksken chez nous, dimanche, puis aller à Galmaarden, à Thieulain et à Mont-Gauthier. Ce n'est pas notre objectif. Nous voulons surtout viser les playoffs à la fin de la phase classique. Nous y étions parvenus la saison dernière. Cette année, chacun de nous a haussé son niveau de jeu, et même si confirmer est toujours difficile, jouer les prolongations nous plairait bien...»