Jeu de Balle

C’est avec son habituelle lucidité que Guillaume Dumoulin reconnaissait les mérites de son adversaire en finale de jour, non sans éluder les difficultés qu’il a, pour sa part, rencontrées au rectangle.

«D’après les organisateurs, nous venons de remporter la plus belle lutte disputée jusqu’à présent au pied du kiosque. Je veux bien le croire», déclarait Guillaume Dumoulin. «Le trio de frappe d’Ogy a bien répondu, particulièrement Arnaud Dubart, qui s’est montré fort régulier dans le fond de la cuvette. Comme à chaque fois que nous les rencontrons, les Lessinois, rageurs, ont chèrement vendu leur peau. D’un autre côté, il faut bien admettre qu’en comparaison de leur belle prestation, nous avons longtemps balbutié notre jeu à la frappe. Tanguy (Metayer) et moi n’y étions pas trop. Toutefois, nos permutations de la fin de rencontre ont porté leurs fruits. Donatien (Delbecq) a réussi quelques frappes prépondérantes du grand-milieu. Surtout, Donatien a fini par se racheter de ses trop nombreuses erreurs au tamis en enlevant un jeu fort important. En résumé, nous sommes allés chercher cette qualification pour la journée finale.»