Jeu de Balle

Ce samedi à Acoz, Kerksken, candidat à une dixième coupe de Belgique, partira avec les faveurs du pronostic. Rappelons au passage l’impressionnant palmarès des joueurs alostois. Brassart a déjà remporté la coupe à treize reprises. Monnier s’est imposé dix fois, De Vits et Dochier 9, Charloteaux 8 et Nantel 4. Kerksken s’est débarrassé de Baasrode en éliminatoire. Thieulain n’avait pas émergé des tours préliminaires. En principe, les Rouges auront de la marge contre leurs adversaires, dont aucun ne fait partie de l’élite. Présent vendredi en spectateur, Nicolas Nantel ne cache pas que la prudence sera de mise : « Nous respectons tous nos adversaires. Mais je dois avouer qu’affronter Aisemont en demi-finale me fait particulièrement plaisir. C’est le club de mes débuts. J’ai joué en jeunes avec Romain Denis. »

La présence d’Aisemont en journée aura aussi un aspect financier important pour les organisateurs. Idem en ce qui concerne le petit poucet de Ligue de Senzeilles, autre régional, dans l’autre demi-finale, face à Wieze. Ce dernier s’est qualifié de manière laborieuse jeudi face à Planois et Biévène. Il est vrai que Carton était en vacances et que Meire est toujours plâtré. Mais Steels et Paduart sont en forme et Poroli a affiché une belle régularité. Dans la foulée de sa magistrale qualification contre Grimminge, Senzeilles possède cependant toutes ses chances, surtout avec le système du quinze barré. Retrouver la bande à Laurent Gobron dans la grande finale n’aurait rien d’une surprise. Les paris sont ouverts.