Jeu de Balle

Tout en préparant la lutte décisive pour la course à la Grand-Place avec tout le sérieux requis, Mont-Gauthier s'est astreint à trouver les remplaçants aux départs annoncés de Philip De Wolf et de Devan Cassart. Yoris Dooms (Senzeilles) était arrivé début de semaine et Gaëtan Merveille a suivi quelques jours plus tard.

Constant Grégoire, on se doute que la lutte contre Kerksken concentre toute l'énergie du club. Cette Grand-Place qui n'est plus très loin est-elle devenue obsédante?

Au risque de passer pour un président bizarre, je n'hésiterai pas à dire que si on ne va pas à Bruxelles, ce ne sera pas un drame. Bien sûr, nous serions heureux d'y aller mais dans le cas contraire, on ne pourra pas nous enlever notre excellent premier tour. Les victoires ont appelé les victoires; c'était agréable à vivre.

On peut dire sans se tromper que l'arrivée de Xavier Fiasse (notre photo) n'est pas étrangère au bon comportement général de l'équipe...

Xavier nous a apporté de la maturité et de l'expérience. C'est un meneur d'hommes, un chef d'équipe qui nous faisait défaut la saison dernière.

À l'image d'Ogy, Mont-Gauthier découvrirait la Grand-Place de Bruxelles. On peut dès lors s'attendre à un déferlement des supporters le 26 août prochain.

Si nous y allons, ce sera à coup sûr la fête et on peut déjà assurer qu'il y aura plusieurs cars qui monteront à Bruxelles. Mont-Gauthier a la réputation d'avoir de nombreux supporters qui vivent pour leur équipe. Nous pourrions le démontrer à cette occasion.

À côté de la Grand-Place, il vous a fallu vous décarcasser pour trouver des remplaçants à Devan Cassart et à Philip De Wolf...

Il y a un peu moins de quinze jours, si Baasrode ne passe pas un coup de fil à Devan, il serait encore chez nous et nous aurions probablement eu Thomas Piérard derrière lui, qui ne voulait venir que si Devan était là. Dès lors, nous avons été pris de court. Heureusement, nous avons trouvé le grand-milieu de Senzeilles, Yoris Dooms, un jeune prometteur et nous avons pu l'associer à Gaëtan Merveille qui a accepté notre proposition jeudi soir. C'est vrai que Gaëtan reste sur deux-trois saisons en demi-teinte, mais nous croyons que l'air de notre club va lui redonner le tonus qu'on lui connaissait avant. Nous avons voulu recruter du jeune et du régional. Nous sommes comblés.