Jeu de Balle

« Nous avons hypothéqué nos chances de qualification dans le premier tour de livrée », reconnaît un Damien Famelart toujours amoindri par son problème à l’épaule droit. « Je viens d’apprendre la nouvelle. Je me ferai opérer en octobre prochain. J’espère être retapé à temps pour la saison prochaine. Pour en revenir au début de lutte, Aisemont a frappé fort. Nous avons réagi au rectangle après 0-5, la permutation a produit ses effets dans le cœur du jeu mais nous perdons trop de jeux de 40 à 2. Le verdict est mérité. Romain Denis a dominé le débat. »

Dans le camp namurois, Bertrand Donadello savourait : « Nous aurions même pu infliger une espagnole aux Hennuyers si je n’avais loupé cinq balles de suite. Nos livrées coupées font la différence au début. Isières serre ensuite les rangs. Face au vent, il n’était pas évident de servir au loin. Mais nous nous sommes battus sur toutes les balles. Romain a brillé au rebond. Nous avons joué malin. Dans l’ensemble, notre qualification est indiscutable. Face à Kerksken, ce sera une autre histoire mais nous savourerons au maximum cette demi-finale en donnant le maximum pour ne pas avoir de regrets. »