Jeu de Balle

Les deux Namurois ont fait ce qu’ils pouvaient

Kerksken a rapidement les points sur les i face à la N2 d’Aisemont, à nouveau soutenue par un gros contingent de sympathisants. D’entrée, des outres de Dochier (2), Nantel et Brassart clouaient Gravar dans le tamis. Dochier et Monnier en remettaient une couche au rectangle dans le 2e jeu et le score montait déjà à 3-0 suite à deux livrées au large de Sylvain Denis (plus une outre de Nantel). Après s’être pris deux balles de Brassart au-dessus de la tête, Donadello modifiait ses livrées et déflorait la marque namuroise en titillant la devanture alostoise. Néanmoins, le détenteur de la coupe ne laissait toujours rien tomber. A l’envoi, Nantel écrasait par ailleurs le fond adverse : 5-1. A 5-2 (outres de Romu et Romain Denis), Doucet remplaçait Sylvain. En vain, il servait trois baraques. Deux outres de Romu offraient un dernier jeu aux Fossois. Déchaîné, Dochier rajoutait deux frappes primées à son compteur, pour atteindre les 8, et Brassart frappait aussi entre les bois dans le dernier jeu : 7-3.

Dans l’autre demi-finale, Senzeilles a sur profiter du quinze barré en frappant fort. Wieze suivait le mouvement jusque 2-2 (contre-rechas gagnant de Poroli à 40 à 2). Les Namurois signaient cinq outres en deux jeux, dont trois de Dooms. Deux mauvaises de Paduart amenaient déjà 2-5. Une permutation entre Padu et Poroli portait ses fruits. Le second nommé chassait deux outres du grand milieu pour ramener les siens à 4-5. Senzeilles répliquait par un blanc. Gobron rechassat hors-cadre à 40-40 mais il se reprenait avec une belle frappe, toujours à 40 partout, dans le dernier jeu : 5-7.

Le tamis namurois donnait quelques signes d’essoufflement en finale. Marneffe servait au large à 40-40 et Gobron loupait deux livrées. Un service primé de Dochier ne donnait rien, Dooms allant chercher Nantel : 2-1. Celui-ci rectifiait immédiatement : deux outres et 3-1. Dooms, encore, entretenait le suspense en visitant à deux reprises les perches. Mais c’était le chant du cygne pour l’équipe de Ligue (N3). Monnier écrasait le fond. Les outres pleuvaient de partout. A 6-4, De Vits, malgré deux outres concédées, menait bien sa marque dans le carré d’envoi pour conclure à 7-2.

© tam.be

La saison des records

Ce nouveau succès de Kerksken permet au club alostois d’accrocher le double chiffre au palmarès : dix coupes ! Tout comme, au niveau individuel, pour David De Vits et Benjamin Dochier. « Je les ai toutes remportées avec Kerksken. Je n’avais jamais remporté la coupe à l’époque où j’évoluais à Terjoden », note Vits. « Je souffre toujours du genou », reconnaît le second nommé. « Je joue un peu à l’économie, même si je dois souvent mordre sur ma chique. Je ne dois pas prendre trop de risques, pour éviter de m’occasionner une blessure plus importante que de la tendinite. Il faut tenir jusqu’au bout de la saison. » Pour sa part, Sam Brassart fait le décompte de ses succès en coupe : « Deux fois du temps de Buizingen, une fois avec Maubeuge et maintenant dix victoires avec Kerksken, cela me fait treize finales remportées au compteur. J’espère que ce n’est pas fini. Nous avons dominé notre sujet aujourd’hui mais cela n’a pas été si facile que cela contre Aisemont en demi-finale. Le quinze barré a pesé, il a donc fallu jouer fort. Néanmoins, nous avons affiché un maximum de concentration, ce qui ne s’est pas démenti en finale. »

Le trophée a été remis pour la dernière fois par le président fédéral Dufour, qui sera remplacé en janvier par Eric Van Nuffelen, également présent, tout comme d’autres personnalités ballantes, telles que MM. Dupuis et Cassart.


TECHNIQUE DE LA FINALE DE COUPE

Les résultats

Kerksken – Aisemont 7-3

Wieze – Senzeilles 5-7

Kerksken – Senzeilles 7-2

Les équipes

MM. Coppine et Dufey ont aligné

Kerksken : Monnier et D. De Vits ; Brassart, Dochier et Nantel.

Aisemont : Gravar et Donadello ; Romu Denis, S. Denis (Doucet) et Romain Denis.

Wieze : Thelis et Verleyen ; Steels, Paduart et Poroli.

Senzeilles : Marneffe et Bonnivers ; Durbecq, Dooms et Gobron.

La technique des luttes

Kerksken 7 jeux (43 quinze) bat Aisemont 3 jeux (23 quinze, perd 1 jeu blanc). Balles outres. – Au rechas : Dochier 8 ; Brassart 4 ; Romu Denis 3 ; Monnier, Nantel et Romain Denis 2 ; De Vits, Gravar et S. Denis 1. Au contre-rechas : Brassart et Romu Denis 1. Livrées mauvaises : S. Denis et Doucet 3 ; Dochier 2 ; Gravar et Romain Denis 1. Courtes : De Vits 1.

Senzeilles 7 jeux (37 quinze, perd 2 jeux de 40 et 1 jeu blanc) bat Wieze 5 jeux (41 quinze, perd 2 jeux de 40 et 1 jeu blanc). Balles outres. – Au rechas : Durbecq et Dooms 5 ; Steels et Poroli 4 ; Thelis, Paduart, Marneffe et Gobron 1. Livrées mauvaises : Marneffe 4 ; Thelis, Verleyen, Steels, Paduart, Durbecq, Dooms et Gobron 2.

Kerksken 7 jeux (41 quinze) bat Senzeilles 2 jeux (19 quinze, perd 1 jeu de 40 et 1 jeu blanc). Balles outres. – Au rechas : Brassart 4 ; Nantel et Dooms 3 ; Monnier et Dochier 2 ; De Vits, Marneffe et Durbecq 1. Au contre-rechas : Dochier et Durbecq 1. A la livrée : Dochier 1. Livrées mauvaises : Gobron 4 ; Marneffe et Dooms 2 ; Durbecq 1. Courtes : Durbecq 1.