Jeu de Balle

Selon le programme initial, cette première éliminatoire du 49eTilburck qui débute ce lundi devait recenser Maubeuge, mais les Nordistes ont prévenu, dans le courant du mois de mai, qu’ils ne pourraient pas honorer l’invitation des organisateurs brainois.

Avec un nombre impair de représentants au sein de l’élite, et selon la volonté d’inviter tout le monde, la journée de mercredi renseignait quatre équipes. On a donc logiquement procédé au remplacement de Maubeuge par Terjoden.

L’équipe alostoise se verra donc proposer un derby contre Kerksken, la tête de série de cette journée d’ouverture du 49e Tilburck. Mais pour commencer, Terjoden croisera le gant avec Grimminge. Une lutte sur papier, a priori, équilibrée. Glenn Lievens et les siens aiment les épreuves de semaine, mettant à chaque fois un soin tout particulier à soigner leurs prestations. Face aux «Verts» alostois, les troupes du président Gilbert Gommers peuvent prétendre à disputer la finale du jour contre Kerksken, même ils se méfieront tout de même des gars de la Driepslein qui renferment en leurs rangs un certain Patrick Ridiaux qui ne manquera pas de se rappeler au bon souvenir de cette place de Braine-le-Comte où il a triomphé quatre fois entre 1994 et 1999, avec Ottignies et Courcelles. L’ancien «Carolo» n’hésitera pas à donner ses conseils à ses coéquipiers pour bousculer la logique du classement du championnat afin d’espérer disputer la qualification pour la journée finale du samedi face au Kerksken de son pote Samuel Brassart.

Kerksken, précisément, il est inutile de le présenter. Son bilan? Douze victoires sur les quatorze dernières éditions en date. Un palmarès qui mérite le respect de tous. Avec David De Vits, Samuel Brassart a connu toutes les victoires depuis 2004. Un Samuel Brassart qui prend un soin tout particulier à s’illustrer au pied du kiosque dans la mesure où le rendez-vous brainois a lieu la semaine de son anniversaire (le 25 juillet). Le citoyen d’Oeudeghien continue de se fixer des objectifs et celui d’égaler «Monsieur Tilburck», Pascal Demuylder, avec ses 15 bouquets en est un. En cas de succès ce 28 juillet, le triple «Gant d’Or» viserait cette performance lors de la 50e édition, en 2019.

LE PROGRAMME DE LA SEMAINE

A. Lundi 23 juillet (15h)

1. Grimminge – Terjoden

Kerksken – vaincu 1

Kerksken – vainqueur 1

B. Mardi 24 juillet (15h)

1. Ogy – Mont-Gauthier

Thieulain – vaincu 1

Thieulain – vainqueur 1

C. Mercredi 25 juillet (15h)

1. Oeudeghien - Galmaarden

Baasrode – vaincu 1

Baasrode – vainqueur 1

D. Vendredi 27 juillet (15h)

1. Isières – Sirault

Acoz – vaincu 1

Acoz – vainqueur 1

Samedi 28 juillet (15h)

Demi-finales

E. Vainqueur A – Vainqueur C

F. Vainqueur B – Vainqueur D

Finale

Vainqueur E – vainqueur F

LE PALMARES

1970 Braine-le-Comte ; 1971 Nivelles ;1972 Chapelle-à-Wattines ;1973 Chapelle-à-Wattines ;1974 Braine-le-Comte ; 1975 Nivelles ; 1976 Pont-à-Celles ; 1977 Saint-Servais ;1978 Pont-à-Celles ; 1979 Meerbeke ; 1980 Feluy ; 1981 Nivelles ; 1982 Pont-à-Celles ; 1983 Gembloux ; 1984 Tollembeek ; 1985 Tollembeek ; 1986 Buizingen ; 1987 Tollembeek ; 1988 Welar ; 1989 Ninove ; 1990 Horrues ; 1991 Horrues ; 1992 Ottignies ;1993 Ottignies ; 1994 Ottignies ; 1995 Ottignies ; 1996 Courcelles ; 1997 Courcelles ; 1998 Ottignies ; 1999 Charleroi ; 2000 Maubeuge ; 2001 Terjoden ; 2002 Baisy-Thy ; 2003 Baisy-Thy ; 2004 Kerksken ; 2005 Kerksken ; 2006 Baasrode ; 2007 Kerksken ; 2008 Kerksken ; 2009 Kerksken ; 2010 Kerksken ; 2011 Kerksken ; 2012 Kerksken ; 2013 Kerksken ; 2014 Baasrode ; 2015 Kerksken ; 2016 Kerksken ; 2017 Kerksken.