Jeu de Balle

Michaël Musch regrettait tout de go que sa permutation avec De Cooman, guère à son affaire jusque-là, était intervenue trop tard. 

« Avec le quinze barré, un handicap lourd à surmonter, cela a pesé lourd. Ceci dit, cela n’enlève rien aux mérites de Senzeilles, où Dooms et Durbecq m’ont favorablement étonné. Sportivement parlant, ce système du quinze barré a du sens. Les Namurois avaient déjà évincé Mont-Gauthier. On pourrait même les retrouver dans la grande finale puisqu’ils affrontement en demi-finale le vainqueur d’une éliminatoire dépourvue de clubs de D1. » Laurent Gobron ne dira pas le contraire. « On verra bien contre qui nous devrons jouer mais dan tous les cas de figure, ce sera contre une adversaire à notre portée. Pour en revenir à la journée de ce mercredi, nous avons bien joué le coup tactiquement. Le vent contraire à la livrée m’a incité occuper le petit tout en plaçant Van Oorbeek, un ancien frappeur, au derrière. En finale, contre les livrées plus puissantes de Grimminge, nous avons repris notre disposition habituelle. Durbecq a très bien tenu le petit milieu. »

Nous apprenons que l’arbitre Marc Rondiat, frappé par un deuil familial (il enterre sa maman ce jeudi), sera remplacé pour la 3e éliminatoire. Au rayon des nouvelles, il est question que le départ à Wieze de Musch soit comblé en donnant sa chance à un jeune du cru, Denutte. Enfin, le beau-fils de Timmy Joos, Demoor devrait pour sa part remplacer Van Impe à Baasrode.