Jeu de Balle Le club a annoncé un seul renfort pour la prochaine saison

C’était la fête ce dimanche du côté de Baisy-Thy/Genappe. En raison de la perte du troisième point par Wieze, la veille, les Brabançons n’avaient besoin que d’un seul point, face à Blicquy, pour remporter le titre en Nationale 2.

Ce point était acquis dès 6-6. Les écussons étaient remis aux joueurs sur le moment par le président fédéral en titre, Thierry Dufour, et son successeur à partir de janvier prochain, Eric Van Nuffelen.

Le dirigeant Hector Tubiermont dut ensuite secouer les siens pour éviter une malvenue défaite à domicile. Quoi qu’il en soit, la fête fut totale à l’issue de la partie.

"Nous n’avions aucune ambition au départ. Tout au plus visions-nous une place d’honneur", explique le mentor brabançon. "Wieze avait bâti une équipe capable d’évoluer en N1 et Hamme-Zogge était également mieux balancé que nous sur le papier. Mais nous avons été de loin les plus réguliers sur la saison."

Dix-huit victoires en 22 sorties

Notre interlocuteur argumente : "Nous totalisons 18 victoires sur 22 et n’avons jamais été battus sans prendre le point. Le retour à compétition de Franck Van den Bulcke, après quatre ans d’arrêt, s’est fort bien passé. Il a retrouvé un excellent niveau. Notre sixième homme, Fabian Goemaere, a peu joué mais il s’est avéré être un excellent coach. Mathias Goossens, qui évoluait à corde à Galmaarden, a bien tenu le fond. Notre succès est avant tout une victoire d’équipe. L’esprit était excellent. Maintenant, le plus dur sera à faire : nous maintenir en nationale 1. Le départ d’Emmanuel Scaillet nous a surpris (annoncé à Warêt, il a finalement signé à Biévène). Il sera doublé par Quentin Paduart en provenance de Wieze. Nous conserverons les Motte, Becq, Van den Bulcke, Goossens et Goemaere. Si nous parvenons à nos fins, nous pourrons envisager de construire un groupe plus compétitif en 2020. Il ne faut pas se montrer trop gourmand. De toute façon, les joueurs de D1 que nous avions contactés exigeaient tous la garantie d’évoluer parmi l’élite. Or, nous avons dû attendre la dernière journée pour fêter le titre. Enfin, nous quitterons avec un pincement au cœur le site de Baisy-Thy pour évoluer sur le tout nouveau ballodrome de Genappe."