Jeu de Balle

Voici un round-up des résultats des playoffs.

Galmaarden – Thieulain 3-13

Galmaarden : Flament et Pozzebon ; Devos, Sauvage et Bosse.

Thieulain : Vandenabeele et Delbecq ; Dumoulin, Metayer et Becq.

Balles outres. – Au rechas : Metayer 5 ; Sauvage 3 ; Delbecq 2 ; Flament, Devos, Bosse et Dumoulin 1. A la livrée : Vandenabeele et Metayer 2. Livrées mauvaises : Sauvage et Bosse 4 ; Flament, Vandenabeele, Delbecq, Metayer et Becq 2 ; Pozzebon, Devos et Dumoulin 1.

Dès avant la lutte retour à Thieulain, ce dimanche, les Canaris ont déjà un pied (et le reste) en demi-finale. Les Leuzois sont en effet apparus bien trop forts. Par rapport à l’équipe locale, les visiteurs ont pu compter sur la régularité de leurs frappeurs. Tanguy Metayer était intouchable ce samedi tandis que Nicolas Becq n’a raté qu’une seule balle, remisant tout au loin, dans le trapèze. Par ailleurs, les poulains de Lucien Rawart ont également fait la différence au tamis. Il n’y a pas une grande différence entre les deux équipes au niveau du déchet. Par contre, les envois hennuyers ont été bien plus puissants que ceux des Brabançons flamands. L’addition aurait pu être moins salée pour Galmaarden si les coups importants avaient été mieux abordés. De ce point de vue encore, Thieulain a fait preuve d’une belle intelligence de jeu en remportant cinq des sept jeux montés à 40 à 2.

Mont-Gauthier – Kerksken 7-13

Mont-Gauthier : Badet et C. Schmit ; Fiasse, D. Cassart et De Wolf.

Kerksken : D. De Vits et Monnier ; Brassart, Dochier et Nantel.

Balles outres. – Au rechas : Cassart et Nantel 2 ; Schmit, De Wolf, Monnier, Brassart et Dochier 1. A la livrée : Dochier 7 ; Fiasse, Cassart et Monnier 2 ; Schmit et Nantel 1. Livrées mauvaises : Cassart 7 ; Schmit 6 ; Monnier et Dochier 5 ; De Wolf 4 ; Badet et Nantel 3 ; Fiasse et Brassart 2 ; De Vits 1. Courtes : Dochier 1.

Les Namurois ont fait honneur à leur présence en playoffs, non pas en faisant douter le champion en titre mais au moins en bataillant ferme pour éviter la correction. Pour le même prix, les Rochefortois auraient pu glaner deux ou trois jeux supplémentaires. Il n’en a rien été tout simplement en raison du métier alostois. Dans le jeu, les Flandriens sont toujours concentrés au maximum. La présence du vent, soufflant en faveur de la livrée, explique la facilité avec laquelle les acteurs en présence sont souvent parvenus à livrer au-dessus, il est vrai au prix d’un certain déchet. Toujours est-il que Mont-Gauthier a longtemps suivi le mouvement en première armure. Kerksken réagit promptement à 2-0. Mais les Wallons égalisent à 3-3 et engrangent encore un quatrième jeu avant le repos (4-7). Les visiteurs se mettront rapidement à l’abri à la reprise, non sans que les Namurois se battent jusqu’au bout (6-11, 7-12).

Sirault – Baasrode 5-13

Sirault : Namur (Rochart à 2-7) et Leturcq ; Monniez, N. Dupont et Raguet.

Baasrode : De Winter et Van Impe ; Ch. De Vits, Joos et W. Cassart.

Balles outres. – Au rechas : Leturcq, Dupont et Joos 4 ; Cassart 3 ; Van Impe 2 ; Rochart et De Vits 1. A la livrée : De Winter 2. Livrées mauvaises : Leturcq, Monniez, Dupont et Cassart 5 ; Van Impe 4 ; Raguet et Rochart 3 ; De Winter et De Vits 2. Courtes : Raguet 2 ; Van Impe 1.

Au rectangle, les Saint-Ghislainois ont fièrement défendu leurs chances. Par contre, au tamis, l’équipe visiteuse s’est nettement mieux comportée. Les Termondois ont aussi du déchet à l’envoi mais, outre la plus grande puissance de leurs livrées, ils ont mieux maîtrisé leurs nerfs. Dans les quatre jeux montés à 40 à 2, Sirault livre à chaque fois au large en décision. Après 2-0, Baasrode aligne sept jeux de suite. Les Montois reprennent mieux (4-7) mais il s’agit de leur chant du cygne : 4-9 et 5-9.