Jeu de Balle

C'était le sujet de toutes les conversations ce week-end après la qualification des Diables Rouges pour les demi-finales de la Coupe du Monde de la Fifa: que fera-t-on en cas d'accession à la finale des hommes de Roberto Martinez, prévue à 17h, avec la 22e journée de championnat dont le coup d'envoi sera donné, comme de coutume, à 15h dimanche prochain? Chacun y va de son avis, partagé entre le report pur et simple de la journée à une date ultérieure (mais les dates libres ne sont pas légion...) ou avancer toutes les luttes... en matinée afin d'être prêt pour soutenir nos footballeurs. Nos instances fédérales (sur notre photo, Fabrice Cassart et le président Thierry Dufour) sont conscientes du problème et y réfléchissent, tout en précisant qu'il faut attendre le verdict de la demi-finale contre la France avant d'aviser. Position tout à fait logique. De notre côté, nous plaidons pour déplacer les luttes au matin, comme on l'avait déjà fait lors du 2e tour de la Coupe de Belgique le 23 juin dernier à l'occasion du match du premier tour contre la Tunisie. A voir...

Clap 2e: Alost. Ce lundi débute le tournoi d'Alost. Selon la tradition depuis 2004, la victoire finale ne devrait pas échapper ou à Kerksken ou à Baasrode. C'est justement le club de Samuel Brassart, le grand absent à Mont-Gauthier, qui ouvrira la semaine, ce lundi dès 15h, face à Sirault et à Terjoden. Rendez-vous sur le Houtmarkt...

Mont-Gauthier: des prix à gogo. Pour la deuxième édition du tournoi de Mont-Gauthier, les organisateurs avaient imaginé plusieurs prix à distribuer. Ainsi, le prix du meilleur frappeur est revenu à Philip De Wolf (Mont-Gauthier), celui du meilleur livreur, à Thibaut De Winter (Baasrode), celui du meilleur jeune, à William Cassart (Baasrode) et celui du meilleur cordier, à Corentin Schmit (Mont-Gauthier).

Blessés. Tristan Schmit, le grand absent de Mont-Gauthier pour le tournoi rochefortois, passera des examens cette semaine, mais le petit-milieu namurois craint pour son ménisque. Si l'Isiérois Damien Famelart a dû sortir ce dimanche en se tenant l'arrière de la cuisse, son coéquipier Andy Couteau, lui, ne veut plus jouer au poste de foncier depuis qu'il a récemment ressenti une pointe à l'épaule. L'Ogycien Sébastien Mauroit n'a pas joué ce dimanche, toujours en délicatesse avec ses adducteurs. Pour le Maubeugeois Vincent Navaux, les choses son encore plus délicates puisqu'il entame cette semaine un lourd traitement pour vaincre une sale maladie. Sa saison devrait logiquement se terminer ici. Courage et soutien de tous...