Jeu de Balle

Acoz fait la bonne opération, alors que Sirault rend hommage à Claude Beghin

Cette ultime journée des luttes aller de la phase classique aura souri à Acoz qui, en prenant la totalité de l'enjeu face à Terjoden a fait une excellente affaire. Non seulement les Gerpinnois relèguent les Alostois, premiers descendants, à sept longueurs, mais comptent à présent neuf longueurs d’avance sur la lanterne rouge, toujours détenue par Maubeuge qui a décidé de laisser définitivement Grégory Dasset chez lui pour le restant de la saison. Inédit! Même s'ils n'ont pas toujours montré un esprit de corps entre eux, les joueurs de Sirault ont remporté une victoire qu'ils ont dédiée à Claude Beghin, le vice-président décédé mardi dernier.


Maubeuge – Sirault 7-13

Maubeuge: Dhaenens et Masure; G. Frébutte (Navaux à 7-11), Gregoire et Di Santo.

Sirault: Leturcq et Namur; Monniez, N. Dupont et Raguet.

Balles outres. – Au rechas: Dupont 6; Monniez et Raguet 5; Gregoire 4; Frébutte 2; Di Santo, Masure, Leturcq et Namur 1. Livrées mauvaises: Namur et Dupont 4; Di Santo et Navaux 2; Leturcq et Monniez 1. Courte: Gregoire 1.

En l’état, sans l’écarté Dasset, Maubeuge n’a pas démérité face à un adversaire ne respirant pas la sérénité. C’est le moins que l’on puisse dire. Les Saint-Ghislainois ont plusieurs fois pris la mouche entre eux. Une réunion a d’ailleurs eu lieu dans le vestiaire après la rencontre, mais cette victoire rendra toute de même hommage à Claude Beghin, le vice-président décédé mardi dernier, qui aurait apprécié cette nouvelle victoire de ses couleurs. Quant à Maubeuge, il a sauvé le point entre 4-9 et 6-9.


Thieulain – Oeudeghien 13-5

Thieulain: Vandenabeele et Delbecq; Becq, Metayer et Dumoulin.

Oeudeghien: Duroy et G. Dehantschutter; Delhaise, Grumiau (Toubeaux à 7-4) et Verset.

Balles outres. – Au rechas: Metayer 5; Becq 4; Dumoulin 3; Vandenabeele et Verset 1. A la livrée: Metayer 3. Livrées mauvaises: Vandenabeele 5; Metayer, Dehantschutter et Delhaise 3; Dumoulin, Duroy et Verset 1.

Les «Canaris» ont pris leur temps pour trouver la bonne distance au tamis. Une fois que ce fut le cas, le fond adverse fut constamment bombardé. Il n’en fallut pas plus pour décrocher des visiteurs accrocheurs jusque-là: 1-2, 4-4 et 7-5 en reprise.


Baasrode – Isières 13-8

Baasrode: De Winter et Van Impe; Piérard, Joos et W. Cassart.

Isières: Famelart et M. Frébutte; Scarcez, D. Dupont et Couteau.

Balles outres. – Au rechas: Dupont 5; Joos 4; De Winter, Cassart et Scarcez 2; Piérard et Frébutte 1. Au contre-rechas: Piérard 1. A la livrée: De Winter 6. Livrées mauvaises: De Winter et Scarcez 5; Piérard et Cassart 4; Van Impe et Dupont 2; Joos, Famelart, Frébutte et Couteau 1. Courte: Joos 1.

Les Termondois se sont cherchés. Piérard est monté au fond, Joos également. En face, les Athois montraient pas mal de détermination. Baasrode effectuait la cassure à 4-1 mais la Fraternelle rappliquait à 5-5. Le point souriait aux Hennuyers à peine entamait-on la seconde armure (7-6). Le suspense se poursuivra jusqu'à 9-8.


Mont-Gauthier – Kerksken 6-13

Mont-Gauthier: Fiasse et C. Schmit; T. Schmit, D. Cassart et De Wolf (Badet à 3-7).

Kerksken: De Vits et Monnier; Brassart, Dochier et Nantel.

Balles outres. – Au rechas: T. Schmit 5; Brassart et Nantel 4; Monnier et Dochier 3; Fiasse 2; Cassart 1. Au contre-rechas: Brassart 1. A la livrée: Dochier 1. Livrées mauvaises: T. Schmit et Cassart 4; C. Schmit et Dochier 3; Brassart 2; Fiasse, De Vits et Nantel 1. Courtes: De Vits et Dochier 1.

Kerksken n’était pas non plus dans un très grand jour. Le champion en titre assure l’essentiel mais contrairement à l’habitude, la régularité a trop souvent fait défaut dans le chef des Alostois. Pour preuve, la sortie précoce de Philip De Wolf, suite à une blessure aux adducteurs, n’empêcha pas les Namurois d’épingler trois jeux de plus sans leur foncier. Ce point ne leur permet cependant pas de forcer les portes de la Grand-Place, eu égard au résultat d’Ogy. En face, Nantel s’est montré le plus consistant des siens. Une fois le troisième point abandonné à l’équipe locale, entre 3-8 et 6-8, les Dochier et Brassart retrouvèrent subitement leu coup de talon pour filer droit au but.


Acoz – Terjoden 13-4

Acoz: Lecocq et Defever; Hazard, Vanneste et Merveille.

Terjoden: Botquin et Doignies; Lamarche, Van Hemelrijck (Ridiaux à 8-3) et Van den Steene.

Balles outres. – Au rechas: Vanneste 7; Hazard 6; Lamarche 4; Defever 2. Au contre-rechas: Lecocq et Botquin 1. Livrées mauvaises: Botquin 3; Defever, Hazard, Doignies et Lamarche 2; Lecocq, Van Hemelrijck et Van den Steene 1.

Journée faste pour les «Coquis». En empochant les trois points pour la clôture du premier tour, ils laissent les Alostois, premiers descendants, à sept longueurs. Ils portent leur avantage à cinq points sur Oeudeghien alors que le sort de Maubeuge, qui vient de remballer Grégory Dasset, semble dès à présent consommé. Avec un Merveille en regain de forme, un Vanneste en constants progrès et un Hazard toujours aussi dominateur, les Gerpinnois prenaient un départ en flèche: 4-0. Lamarche permutait avec Van Hemelrijck et Botquin émergeait à 40 à 2 au contre-rechas: 4-1. Terjoden semblait revenir dans le parcours à 4-2 sur un rechas primé de Lamarche. Lecocq, au service, relançait les siens: 5-2. Lamarche arrachait un nouveau jeu de 40-40 (5-3). Nettement supérieurs au rectangle, les «Orangés» s’envolaient à 7-3 au repos et même 8-3 par Defever. Ridiaux montait au jeu sans aucun résultat. Botquin offrait bien un 4e jeu aux siens (8-4) mais le duo Avant-gardiste signait des outres à répétition et le marquoir défilait à sens unique. Le moral n’y était plus dans le camp flandrien. Les troupes du président Charlier filaient droit au but. Acoz ne devrait plus craindre grand-chose en matière de maintien.


Galmaarden – Ogy 5-13

Voir notre édition papier dominicale