Jeu de Balle

Si le trio de tête a pris la totalité de l'enjeu face à ses adversaires respectifs, Maubeuge, lui, a cédé sa lanterne rouge à Oeudeghien, à la faveur du point pris contre Galmaarden alors que les Oeudeghiennois étaient bredouilles face à Baasrode. Pour la 8e place, tout reste ouvert...


Grimminge – Terjoden 13-6

Grimminge: Boeykens et K. Lievens; Musch, de Cooman et G. Lievens.

Terjoden: Denayer et T. Botquin; Ridiaux, Lamarche et Van Hemelrijck (De Knibber à 11-6).

Balles outres. – Au rechas: de Cooman 4; Lamarche 3; G. Lievens 2; K. Lievens, Botquin et Denayer 1. Livrées mauvaises: Boeykens et Denayer 5; G. Lievens et Botquin 2; K. Lievens, de Cooman, Lamarche et Van Hemelrijck 1.

Terjoden n’a certainement pas volé son point dans cette rencontre abordée sans le concours de Kurt Van den Steene, blessé au bras, ce qui obligea les Alostois à faire appel à un joueur de Ligue en guise de 6e homme. Grimminge, de son côté, fêtait ses sponsors. La recherche du beau coup permit d’avancer à 4-1 et 7-3 au repos. Néanmoins, les Alostois s’accrochèrent à 8-5 et assurèrent l’essentiel à 10-6.


Mont-Gauthier – Isières 6-13

Mont-Gauthier: Badet et C. Schmit; Fiasse, D. Cassart et De Wolf.

Isières: M. Frébutte et Dugauquier; Famelart, D. Dupont et Scarcez.

Balles outres. – Au rechas: Dupont 7; Cassart 5; De Wolf et Scarcez 4; Schmit, Frébutte et Dugauquier 1. À la livrée: Cassart et Famelart 1. Livrées mauvaises: De Wolf 5; Schmit 4; Fiasse et Cassart 3; Scarcez 2; Frébutte 1. Courtes: Cassart et Dupont 1.

Bien que privé des services de Couteau, Isières a fait la différence grâce à un Dimitri Dupont en habit de gala. Comme dans le même temps les Namurois servaient trop souvent au large, il n’est pas étonnant que les Athois se soient détachés rapidement. Après 0-6, le duel s’équilibra quelque peu. Via 3-6, 3-7 au repos, 4-7 et 5-8, Mont-Gauthier sauva finalement le point à 6-10.


Maubeuge – Galmaarden 8-13

Maubeuge: Masure et Dhaenens; G. Frébutte, Gregoire et Di Santo.

Galmaarden: Pozzebon et Flament; Devos, Sauvage et Bosse.

Balles outres. – Au rechas: Flament 5; Sauvage 3; Masure, Gregoire et Di Santo 2; Frébutte et Devos 1. Au contre-rechas: Flament et Sauvage 1. À la livrée: Pozzebon 1. Livrées mauvaises: Sauvage 4; Pozzebon 3; Gregoire et Di Santo 2; Masure et Bosse 1.

Le verdict est logique dans la mesure où les Brabançons flamands ont mieux répondu au rectangle. Toutefois, les Nordistes sont allés chercher le troisième point avant tout grâce à la belle régularité affichée par Gregoire et, surtout, Di Santo. Satisfait du point, arraché dès 6-9, Maubeuge n’insista plus guère: 6-10, 8-10.


Oeudeghien – Baasrode 2-13

Oeudeghien: Duroy et G. Dehantschutter (T. Dehantschutter à 1-7); Delhaise, Verset et Grumiau.

Baasrode: De Winter et Joos; Van Impe (Ch. De Vits à 1-9), Piérard et W. Cassart.

Balles outres. – Au rechas: Piérard 3; Van Impe, De Vits et Joos 2; T. Dehantschutter et Cassart 1. Au contre-rechas: Joos 2; Van Impe et Piérard 1. À la livrée: De Winter 7; Cassart 1. Livrées mauvaises: Duroy et Grumiau 5; Delhaise et Piérard 4; Verset, De Winter, Joos et Cassart 2; Van Impe 1.

Le fait saillant à retenir de cette rencontre à sens unique concerne Timmy Joos. Ce dernier avait oublié ses gants chez lui. Le temps que le 6e homme De Vits aille les rechercher, Joos entama la partie à corde. Cela n’empêcha pas les Termondois de se promener à 0-5, 1-7 au repos et 2-11.


Thieulain – Acoz 13-3

Thieulain: Vandenabeele et Delbecq; Dumoulin, Metayer et Becq.

Acoz: Y. Botquin et R. Lecocq; Defever, Hazard et Vanneste.

Balles outres. – Au rechas: Metayer 13; Delbecq 6; Dumoulin, Becq et Defever 4; Lecocq 3; Vandenabeele 2; Vanneste 1. Livrées mauvaises: Botquin 3; Lecocq et Vanneste 2; Dumoulin, Metayer, Becq, Defever et Hazard 1. Courtes: Vandenabeele, Lecocq et Hazard 1.

Acoz se présentait sans Merveille. L’équipe était complétée par Yorick Botquin, blessé depuis début mai. Ce dernier se contentait de monter au jeu à son tour de livrées et servait sans élan. Acoz évoluait en ligne droite à quatre et n’offrait dès lors aucune résistance. Les «Canaris» avançaient donc à 3-0, 3-1 et 7-1 au repos, sans avoir rencontré un début d’opposition. Metayer canonnait tant et plus. Le scénario restait identique à la reprise avec un feu d’artifice au rectangle de la part des troupes du président Rawart. Les «Coquis» grappillaient tout au plus deux derniers jeux à 7-2 et 10-3, avant de se retirer sur la pointe des pieds.

Kerksken – Ogy 13-1

Voir notre édition papier de ce lundi