Jeu de Balle

Plusieurs enseignements à tirer de cette 23e journée. 

Le premier a trait au quatuor de tête. A trois stations de la fin de la phase classique, il ne devrait plus subir de modifications. Kerksken s'est imposé au terme d'un derby des frères ennemis mouvementé face à Baasrode, ce qui permet à Thieulain, qui a finalement laissé un point à Terjoden, de compter quatre longueurs d'avance sur les «Assurés». Et depuis ce dimanche, Ogy, victorieux à Grimminge, ne sera plus rattrapé par Isières, défait à Galmaarden. Le suspense demeure pour la 8e place et le deuxième descendant qui accompagnera Oeudeghien à l'étage inférieur. Terjoden reprend une longueur d'avance pa rapport à Maubeuge, au repos ce dimanche.


Mont-Gauthier – Sirault 6-13

Mont-Gauthier: Badet et C. Schmit; Fiasse, D. Cassart et De Wolf.

Sirault: Leturcq et Namur; Monniez, N. Dupont et Raguet.

Balles outres. – Au rechas: Dupont 9; Schmit, Cassart, Namur, Monniez et Raguet 2; Leturcq 1. Au contre-rechas: Monniez 1. Livrées mauvaises: Namur et Monniez 4; Leturcq 3; Fiasse, Cassart, Dupont et Raguet 2; Badet et De Wolf 1. Courtes: Schmit et Monniez 1. Tamis: Raguet 1.

Sur un ballodrome livré à tous les vents, Sirault a éprouvé bien des difficultés à cadrer ses envois. Néanmoins, les visiteurs font la différence au rectangle, principalement dans le chef de Nicolas Dupont, intouchable au grand-milieu. Sirault fait également montre de vigilance dans les coups importants (5 jeux de 40 gagnés sur 7). La différence s’est faite à partir de 5-5, les Namurois sauvant le point à 6-11 par Schmit.


Grimminge - Ogy 11-13

Grimminge: K. Lievens et Boeykens; Musch, de Cooman et G. Lievens.

Ogy: Bracke et Mauroit (Birlouet à 7-6); Ghislain, Wattier et Dubart.

Balles outres. – Au rechas: G. Lievens et Wattier 5; de Cooman 4; K. Lievens, Musch et Dubart 2; Mauroit, Bracke et Ghislain 1. Livrées mauvaises: Boeykens 7; de Cooman, Bracke et Ghislain 3; K. Lievens, Musch, G. Lievens, Mauroit et Wattier 2; Dubart 1. Courtes: Dubart 2; G. Lievens et Birlouet 1.

Lutte fort indécise (72 «quinze» à 69). Le vent a compliqué la donne au tamis (31 mauvaises en tout). Mis à part en tout début de partie (2-0, 3-1 et 4-2), il n’y a jamais eu deux jeux d’écart. Le duel bascule en bout de course, à 11-11.


Kerksken – Baasrode 13-12

Kerksken: De Vits (Charloteaux à 5-7) et Monnier; Brassart, Dochier et Nantel.

Baasrode: De Winter et Van Impe; Piérard, Joos et W. Cassart.

Balles outres. – Au rechas: Cassart 6; Brassart et Joos 3; Piérard 2; Monnier et Nantel 1. Au contre-rechas: Charloteaux et Joos 1. A la livrée: De Winter 17; Dochier 7; Monnier 3; Cassart 2. Livrées mauvaises: De Winter et Piérard 7; Cassart 6; Dochier 5; Monnier et Van Impe 3; Brassart 2; De Vits et Charloteaux 1. Tamis: Van Impe 2.

Baasrode réussit plus d’outres que les champions de Belgique, y compris à l’envoi où Thibaut De Winter a fait fort avec ses dix-sept services primés en cinq tours de livrées. Néanmoins, les Alostois, mal embarqués en première armure (3-6, 5-7 au repos) et encore mis sous pression en fin de lutte (entre 11-10 et 11-12), parviennent finalement à assurer l’essentiel, via Charloteaux et Nantel, en limitant comme toujours au minimum le déchet.


Terjoden – Thieulain 6-13

Terjoden : Van den Steene (Denayer à 0-3) et Botquin ; Ridiaux, Van Hemelrijck et Lamarche.

Thieulain : Vandenabeele et Gossuin ; Dumoulin, Metayer et Becq.

Balles outres. – Au rechas : Dumoulin 3 ; Metayer, Botquin et Lamarche 1. Au contre-rechas : Metayer 2 ; Dumoulin et Gossuin 1. A la livrée : Metayer 7 ; Botquin 3 ; Vandenabeele 2. Livrées mauvaises : Botquin et Lamarche 5 ; Metayer et Becq 4 ; Vandenabeele et Dumoulin 3 ; Denayer, Ridiaux et Van Hemelrijck 2 ; Gossuin 1. Tamis : Becq 1.

Denayer n’est arrivé sur le terrain, en tenue, que sur le coup de 15h20. Il remplaça immédiatement Van den Steene (pour rappel blessé). Rien d’étonnant, dans ce contexte, que les Canaris aient infligé une espagnole aux hôtes de maison en première armure. Les Alostois, plutôt malheureux dans les jeux de 40 (1-5), se rebiffèrent à la reprise, surtout dans le chef de Lamarche, excellent à la grande frappe. Van Hemelrijck sauve le point à 6-11. Chez les Leuzois, Metayer s’illustre surtout au tamis. D’ailleurs, Dumoulin, en verve, l’a remplacé au grand.


Galmaarden – Isières 13-7

Voir dans notre édition papier de ce lundi.