Jeu de Balle

Pour cette journée d'ouverture du championnat des Flandres, baignée par un soleil de plomb, la logique des valeurs a prévalu mais il n'empêche que Kerksken, pour son entrée en lice, a eu chaud quand Terjoden a failli lui chiper la victoire.

Terjoden se présentait sans Ridiaux et sans Van den Steene, obligeant Jordi De Knibber, de l'équipe de Ligue, et à Matthias Goossens (Genappe) à jouer les renforts. Ainsi constitués, les Alostois de la Driesplein apparurent un oiseau pour le chat. Orphelins de Leturcq, les Saint-Ghislainois s'en aperçurent rapidement. Placé au fond du jeu, Goossens, l'ancien... cordier de Galmaarden, fut directement mis au parfum par Monniez, alors que Namur éprouvait la frappe des autres frappeurs avec succès également, le gain du 3e jeu de Raguet via trois «baraques» de Denayer mettait Sirault sur le velours, même si Dupont manquait son passage à la livrée (2 larges et un tamis) pour concéder un jeu blanc (3-1). Rochart s’imposait ensuite facilement face à De Knibber, mais Sirault était une nouvelle fois freiné par son fragile tamis, Monniez livrant, à 40 à 2, sa 3e «baraque» du jeu. Namur s'appliquait pour relancer ses couleurs. Sirault cloua Denayer (3 larges aussi t une outre de Dupont) dans son tamis pour inscrire 6-2. Dupont frappait encore entre les perches et les trois livrées fautives de Lamarche scellèrent le sort de Terjoden.

Face à Kerksken, au complet mais qui laissait Dochier sur le banc, on ne donnait pas cher de la peau des «Verts», compte tenu du verdict de la première lutte. Et, de fait, la trame du début de partie (2 jeux blancs, de Monnier et de Charloteaux) confirmait cette impression. S'il était performant à la frappe, Nantel gaspilla l'avantage qu'il avait forgé dans le rectangle en claquant deux services hors cadre à 40-30. Des outres de De Vits et de Brassart sur les livrées de Lamarche indiquèrent 3-1 au tableau noir, mais deux outres de Van Hemelrijck entretinrent le suspense à 3-2. Comme souvent, Kerksken pouvait compter sur la verve de Nantel à la frappe (4e et 5e outres) pour relancer la machine des «Michiels Boys».

Le 2e jeu blanc de Charloteaux mettait les champions sur le velours à 5-2, mais, étrangement, la machine s'enraya. Nantel, Monnier et Brassart eurent beau frappé outre dans le 8e jeu, comme dans son premier tour de livrées, Nantel s'emmêla les pinceaux dans le tamis à 40-30: 5-3. Van Hemelrijck (2) et Denayer se jouaient de Brassart (5-4) et De Vits livrait aussi hors des limites à 40-40 pour concéder l'égalisation à 5 partout! Lamarche sortait de sa boîte (2 outres), au grand dam des Alostois dont le visage devenait blême. Un petit coup de gueule du patron eut l'effet escompté: Charloteaux prenait son 3e jeu blanc face à Goossens et Nantel, cette fois s'appliqua pour mener son jeu de main de maître. Si un rechas outre de Lamarche ramena la marque à 30-30, le «Gant d'Or» 2016 livra entre les perches avant de pousser De Knibber à la faute à 40-30.

En finale du jour, on se doutait que Sirault allait payer la note au prix fort.et à 40-40, Kerksken avait décidé qu'on ne se payerait pas une deuxième fois sa tête. Résultat des courses? Trois jeux blancs consécutifs! Menant 40-15, Raguet croyait déflorer la marque de ses couleurs, mais Monnier veillait au grain à passe et à 40-40, le foncier du Sirault voyait son service s'écraser hors des limites. Après un bon passage dans le tamis, Dupont concluait son jeu par un rechas outre, sauvant l'honneur des Saint-Ghislainois. Car on avait cette fois l'impression que les «Rouges» n'allaient pas musarder en chemin, comme le démontra le 4e jeu blanc de la partie, émaillé d'un rechas outre de Nantel... suivi d'un autre qui vit Dupont rechasser au large trois livrées de Brassart. Dochier et ledit Brassart, pour conclure le jeu, trouvèrent le chemin des perches pour entériner une qualification somme toute tranquille après une petite frayeur sans conséquence.

Ce mardi, jour du duel entre la Belgique et la France à la Coupe du Monde de football, tout le monde espère que Baasrode sera aussi expéditif avec ses adversaires, histoire d'être fin prêt devant son poste au coup d'envoi à 20h!


LE TECHNIQUE DE L'ACTE 1


LES RÉSULTATS

Sirault – Terjoden 7-2

Kerksken – Terjoden 7-6

Kerksken – Sirault 7-1

LES ÉQUIPES

M. Van Holder a aligné:

Sirault: Rochart et Namur; Monniez, N. Dupont et Raguet.

Terjoden: De Knibber et Denayer; Lamarche, Van Hemelrijck et Goossens.

Kerksken: Charloteaux (Dochier) et Monnier; D. De Vits, Brassart et Nantel.


LE TECHNIQUE

> Sirault 7 jeux (31 «quinze», perd 1 jeu de 40 et 1 jeu blanc) bat Terjoden 2 jeux (16 «quinze», perd 2 jeux blanc). Balles outres. – Au rechas: Dupont 3; Lamarche et Van Hemelrijck 1. Livrées mauvaises: Denayer 6; Monniez 5; Dupont et Lamarche 3; Goossens, De Knibber et Namur 2. Tamis: Dupont 1.

> Kerksken 7 jeux (41 «quinze», perd 3 jeux de 40) bat Terjoden 6 jeux (28 «quinze», perd 4 jeux blancs). Balles outres. – Au rechas: Nantel 6; De Vits 5; Brassart et Van Hemelrijck 4; Lamarche et Monnier 3; Denayer 2. À la livrée: Nantel 1. Livrées mauvaises: Nantel 4; Denayer et Goossens 2; Brassart, De Vits et Lamarche 1. Courtes: De Vits, Goossens, Nantel et Van Hemelrijck 1.

> Kerksken 7 jeux (30 «quinze», perd 1 jeu de 40) bat Sirault 1 jeu (9 «quinze», perd 5 jeux blancs). Balles outres. – Au rechas: Brassart et Dochier 2; Dupont, Monniez et Nantel 1. Au contre-rechas: Monnier 1. Livrées mauvaises: Monniez et Raguet 2; Dupont, Namur, Nantel et Raguet 1.


2e ÉLIMINATOIRE CE MARDI (15H)

1. Grimminge – Hamme-Zogge

Baasrode – vaincu 1

Baasrode – vainqueur 1