Jeu de Balle

Pour cette première journée éliminatoire de tournoi de la saison, la logique sportive a été respectée (avec un Nantel puissant à la frappe et un Dochier alternant excellence et sueurs froides à la livrée, notre photo) et s'il manquait plusieurs titulaires au sein de tous les participants (même à Kerksken, orphelin de Brassart!), les équipes ont fait honneur à leur invitation en jouant franchement le jeu. On en redemande...

Pas mal d’absences ce mardi à Mont-Gauthier, pour l'ouverture de la saison des tournois. Galmaarden s’est en effet aligné sans Devos, ce qui a contraint Pozzebon à tenir le petit-milieu. Sirault, son adversaire en lutte d’ouverture, était encore plus déforcé: pas trace de Monniez ni de Rochart. Les Saint-Ghislainois avaient fait appel à Nicolas Schmit. Problème: le joueur de Conjoux a écopé d’une carte rouge le week-end passé à Ottignies synonyme de suspension. Toujours est-il que les Brabançons flamands prirent rapidement l’ascendant. Leturcq et Schmit visitèrent en effet le public à trois reprises pendant que Pozzebon enlevait sans ciller son jeu: 0-3. Defrijn servit également hors cadre, à 40 à 2, et Raguet s’illustra aussi bien à l’envoi qu’au rectangle: 2-3. Un contre-rechas gagnant de Flament à 40-40 relança Galmaarden. Puis Dupont loupa sa frappe, toujours à 40 partout: 2-5. Une outre de Schmit offrit un dernier jeu aux Saint-Ghislainois, le duel se terminant pas deux jeux blancs, le second étant émaillé d’une outre au contre-rechas de Sauvage.

Kerksken, sans Brassart, n’a pas été accroché longtemps par Sirault. Un arrêt à 40 à 2 de De Vits et trois «baraques» de Dupont donnèrent le ton. Mais Dochier fauta également à trois reprises dans le carré d’envoi. Benjamin se racheta immédiatement en frappant au-dessus dans un jeu de 40 blanc: 3-1. Après 3-2 suite à une belle outre au contre-rechas de Raguet, les Alostois purent compter sur la régularité de Nantel, alimenté à profusion, pour approcher du but à 6-2. Dochier avait encore joué avec le feu au tamis. Il sauva son jeu en servant trois outres qui effacèrent les deux mauvaises auparavant sorties de sa main. Raguet prit son jeu puis De Vits n’eut plus qu’à conclure sur jeu blanc.

En finale du jour, Nantel poursuivit sur sa lancée, bien secondé au contre-rechas par Dochier, un secteur où Sauvage brilla également. Flament ouvrit le score. Monnier égalisa via une outre. Dochier ne quitta pas le tamis, empilant trois «baraques» avant d’embrayer avec quatre livrées entre les perches: 2-1! Deux larges de Bosse et la régularité de Nantel amenèrent 4-1. Si Bosse enleva à l’arrêt un jeu de 40, Charloteaux et Dochier approchèrent du but. Cette fois, le second nommé avait réussi trois envois primés sans parvenir à éviter le 40 à 2, en raison de trois livrées hors cadre. Mais le grand milieu ne tremblait pas et signait sa quatrième livrée entre les bois: 6-2. Galmaarden ne baissait pourtant pas les bras. Nantel était poussé à la faute à 40 partout et Sauvage signait deux outres. Mais finalement, Monnier scellait le sort de la partie.

Pour terminer, un petit coup de sang à propos du choix opéré de n’inviter que des arbitres de l’entité Dinamo à officier à Mont-Gauthier. Que les hommes en noir namurois ne viennent ensuite pas se plaindre d’être ignorés au «Tilburck» ou à Sirault.

Le technique de l'acte 1

LES RÉSULTATS

Sirault – Galmaarden 3-7

Kerksken – Sirault 7-3

Kerksken – Galmaarden 7-4

LES ÉQUIPES

M. Cassart a aligné:

Sirault: Leturcq et N. Schmit; Namur, Dupont et Raguet.

Galmaarden: Defrijn et Y. Flament; Pozzebon, Sauvage et Bosse.

Kerksken: Monnier et De Vits; Charloteaux, Dochier et Nantel.

LE TECHNIQUE

> Galmaarden 7 jeux (34 «quinze», perd 1 jeu de 40) bat Sirault 3 jeux (23 «quinze», perd 2 jeux de 40 et 2 jeux blancs). Balles outres. – Au rechas: Schmit, Dupont et Flament 1. Au contre-rechas: Sauvage 1. Livrées mauvaises: Schmit 5; Leturcq 4; Namur et Flament 2; Raguet, Sauvage et Bosse 1.

> Kerksken 7 jeux (32 «quinze») bat Sirault 3 jeux (22 «quinze», perd 2 jeux de 40 et 2 jeux blancs). Balles outres. – Au rechas: Nantel 2; Dochier 1. Au contre-rechas: Raguet 1. À la livrée: Dochier 3. Livrées mauvaises: Dochier et Dupont 4; Leturcq, Schmit et Raguet 1.

> Kerksken 7 jeux (37 «quinze», perd 2 jeux de 40) bat Galmaarden 4 jeux (26 «quinze», perd 2 jeux de 40 et 2 jeux blancs). Balles outres. – Au rechas: Sauvage 3; Monnier 1. À la livrée: Dochier 7. Livrées mauvaises: Dochier 5; Pozzebon, Flament et Bosse 3; Monnier, Nantel et Sauvage 2; Charloteaux et De Vits 1.

CE MERCREDI (15 H), 2e ÉLIMINATOIRE

1. Acoz – Maubeuge

Baasrode – vaincu 1

Baasrode – vainqueur 1

Dominique Anciaux