Jeu de Balle

Que retenir de la troisième journée du tournoi de Mont-Gauthier? Qu’il faisait agréable, l’orage n’éclatant jamais malgré un temps longtemps couvert, et qu’il y avait du monde autour du jeu, ce qui permit de passer du bon temps sans trop se soucier de ce qui (ne) se déroulait (pas) sur le terrain. Car point de vue qualité de jeu, il faut bien reconnaître que ce fut bien faiblard.

En ouverture, Ogy, avec Stievenart (Vaudignies) à passe, Bracke remplaçant Wattier au grand-milieu, prit rapidement l’ascendant sur une formation de Terjoden privée de Van den Steene. Les Alostois avaient dès lors fait appel à cette vieille connaissance de Laurent Gobron (Senzeilles). Bracke ouvrit le score en enlevant un jeu de 40 à 2. Ghislain frappa au-dessus le jeu d’après. Le solide Lamarche eut beau chasser une outre, Van Hemelrijck gaspilla une chasse à ses pieds à 40-15: 3-0 pour les Lessinois. Ridiaux déflora la marque flandrienne contre Stievenart mais Ghislain insista au rectangle en signant une outre dans les trois jeux suivants. Bracke haussa également le ton sur la fin. Tout au plus Terjoden prit-il un second jeu à 6-1 grâce aux trois outres réussies par Van Hemelrijck sur les envois de Ghislain.

Contre Terjoden, chacun s’attendait à une promenade de santé de la part de Mont-Gauthier, qui alignait au grand sa future recrue Yoris Dooms (Senzeilles). Il n’en fut rien en raison de l’incroyable déchet local au tamis: vingt-et-une livrées ont filé dans le public. En treize jeux, c’est énorme ! Solide au rectangle, Terjoden fila sans demander son reste à 3-6. À partir de là, les «Verts» tendirent en quelque sorte la joue aux Namurois en jouant le grand jeu, en cherchant le beau geste plutôt que l’efficacité. Dans le même temps, les «Bleus» appuyèrent avec succès leurs coups. Mais à 6-6, le score monta à 40-40 malgré les trois «baraques» de Terry Botquin et Gobron s’illustra au trapèze avant que Van Hemelrijck ne remporte la chasse à l’arrêt : 6-7.

Mont-Gauthier était virtuellement éliminé de son tournoi, à moins de réussir un carton (7-2 maximum) contre Ogy. Cela tombe bien, les «Jaunes» sont apparus méconnaissables dans la finale de jour. Ils ne frappèrent plus rien et la devanture plongea face à un adversaire qui eut au moins le mérite de respecter les limites du jeu tout en montrant un meilleur visage au rectangle, à l’image de Dooms en fin de «lutte». Devan Cassart remisa entre les perches la dernière balle. Il était à peine 19 h. Un excellent timing pour ce vendredi, ceci dit...

LE TECHNIQUE DE L'ACTE 3

LES RESULTATS

Ogy – Terjoden 7-2

Mont-Gauthier – Terjoden 6-7

Mont-Gauthier – Ogy 7-1


LES ÉQUIPES

M. Chavée a aligné:

Ogy: Stievenart et Birlouet; Ghislain, Bracke et Dubart.

Terjoden: Ridiaux (J. Van Kerckhove de Hal) et Botquin; Lamarche, Van Hemelrijck et Gobron.

Mont-Gauthier: C. Schmit et Fiasse; D. Cassart, Dooms et De Wolf.


LE TECHNIQUE

> Ogy 7 jeux (33 «quinze», perd 1 jeu de 40) bat Terjoden 2 jeux (20 «quinze», perd 3 jeux de 40 et 1 jeu blanc). Balles outres. – Au rechas: Ghislain 4; Bracke et Van Hemelrijck 3; Lamarche 1. Livrées mauvaises: Stievenart, Bracke, Botquin et Lamarche 2; Van Hemelrijck, Ridiaux et Gobron 1. Courte: Ridiaux 1.

> Terjoden 7 jeux (40 «quinze», perd 2 jeux de 40) bat Mont-Gauthier 6 jeux (34 «quinze», perd 2 jeux de 40 et 1 jeu blanc). Balles outres. – Au rechas: Fiasse, Dooms, De Wolf et Lamarche 2; C. Schmit, Botquin et Van Hemelrijck 1. Au contre-rechas: C. Schmit et De Wolf 1. Livrées mauvaises: Dooms et Cassart 6; Schmit et Botquin 4; Fiasse 3; De Wolf et Van Kerckhove 2; Lamarche et Van Hemelrijck 1.

> Mont-Gauthier 7 jeux (30 «quinze») bat Ogy 1 jeu (14 «quinze», perd 1 jeu de 40 et 1 jeu blanc). Balles outres. – Au rechas: Dooms 2; Fiasse, Cassart, De Wolf et Birlouet 1. Au contre-rechas: Schmit 1. Livrées mauvaises: Ghislain 4; Schmit, Cassart, Stievenart, Birlouet et Bracke 1. Courte: Stievenart 1.


QUATRIÈME ET DERNIÈRE ÉLIMINATOIRE CE VENDREDI (15h)

1. Isières – Grimminge

Thieulain – vaincu 1

Thieulain – vainqueur 1