Jeu de Balle

Même déforcé, Baasrode a donné du fil à retordre aux «Michiels Boys», mais n'ont jamais profité de leur avantage à 4-1. L'info du jour demeure cependant la signature de Laurent Di Santo à Ninove (N2).

Kerksken a sorti maracas et guitare pour jouer un petit air de flamenco en finale de la 2e éliminatoire du tournoi de Sirault, donnant ainsi une impression trompeuse à la journée, si on veut bien se souvenir qu’il n’arrive pas souvent que l’équipe alostoise doive redresser une situation aussi compromise qu’à 1-4. «Cela souligne notre expérience. Nous n’avons pas paniqué», se félicite Christophe Monnier.

Tout le contraire d’un William Cassart: «Il est plutôt incroyable de constater que nous avons eu deux fois toutes les cartes en main pour nous imposer.»

En l’état, avec une devanture peu sûre, il ne fallait pas s’attendre à autre chose. Ces résultats nourriront un peu plus les doutes de la direction termondoise, qui aimerait conserver Grégory Van Impe l’année prochaine. Le joueur veut partir à Wieze, mais son contrat ne se terminera qu’au terme de la saison 2019. Rappelons que la même situation avait obligé Geoffrey Frébutte à rester un an de plus au Molenberg en 2017. De son côté, Thomas Piérard revoit le spécialiste ce vendredi, en espérant que la date de son opération au genou soit fixée le plus vite possible.

Pour le reste, la nouvelle la plus fraîche sur le front des transferts concerne la signature à Ninove en nationale 2 de Laurent Di Santo (Maubeuge), qui ne prendra donc pas une retraite forcée comme craint il y a peu encore.