Jeu de Balle

Peut-on parler de surprise en évoquant la victoire d'Ogy sur Isières? Oui, si on tient compte du parcours 2017 respectif des protagonistes. Non, en voyant le début de saison 2018...

«C'est le reflet de notre début de saison», acquiesce un Maxime Ghislain qui a fait mal au pivot. «Nous avons un effectif inchangé, avec un esprit de groupe renforcé. Il y a une belle amitié entre tous les membres de l'équipe. Cela joue beaucoup, surtout quand on voit notre lutte de dimanche contre Acoz. Nous avons été menés 7-3 mais au caractère, nous avons pu renverser la situation. Ce mardi, nous ne sommes pas montés sur le jeu en nous disant que comme nous avions Isières face à nous, nous ne viserions qu'un point. Nous avions tous envie de gagner et avec la motivation adéquate, nous avons pu atteindre notre objectif.»

Après les victoires contre Maubeuge et Acoz, celle-ci contre Isières revêt plus de considération. «Nous ne nous préoccupons pas de l'adversaire. Nous ne voulons rien lâcher et accumuler le plus de victoires possible. C'est sûr que gagner contre Isières, qui est tout de même une grande équipe, même si elle est en proie aux doutes actuellement, est gratifiant. Elle prouve que nous avons notre place dans le Top 8, mais avec la manière dont nous nous sommes battus contre Acoz pour gagner est tout aussi grisant.»

Que manque-t-il à Ogy pour prétendre à faire partie du Top 4 ou du Top 5?

«Beaucoup de régularité, mais avec la même hargne que ce mardi, nous sommes sur la bonne voie. Il faudra cependant gommer le trou que nous avons connu à 5-2 pour concéder quatre jeux consécutifs aux Isiérois. Heureusement, nous avons pu stopper leur progression car ils pouvaient retrouver leurs sensations grâce à ce retournement de situation. Il n'en fut rien car nous nous en sommes donné les moyens.»

Maxime Ghislain donne aussi l'impression d'être en forme. «Je le suis davantage que l'an dernier. J'étais arrivé de Maubeuge où j'avais connu une première saison en N1 difficile car je ne me suis pas senti soutenu. Je n'avais pas signé une grande saison mais nous étions quand même allés sur la Grand-Place. L'an dernier, cela avait été mais je savais que je pouvais en faire plus. Cette saison, l'état d'esprit dans l'équipe et le soutien de cet excellent club d'Ogy nous transcende tous, à commencer par moi. Nous n'avons que du positif dans la tête.» (sourire)

Le week-end prochain, Ogy se déplace à Terjoden et à Sirault. Nous ne prendrons rien à la légère. A Terjoden, nous irons pour deux points et nous viserons aussi la victoire à Sirault, même si nous savons qu'ils sont en superforme actuellement. Nous avons un trio de frappe capable de rivaliser avec le leur.»