Jeu de Balle

Vainqueurs des récents tournois d'Alost et du «Tilburck», Christophe Monnier (notre photo) et Kerksken auront à affronter Isières et puis, éventuellement, le vainqueur du derby qui met déjà tout le monde en émoi entre Thieulain et Tourpes pour signer la passe de trois. Devant leur public, les «Canaris» auront sûrement à cœur de laver l'affront de deux échecs en finale, tant à Alost qu'à Braine-le-Comte.

A l’heure où le rideau va s’abattre, ce samedi après midi, sur la première édition du tournoi de Thieulain, un premier bilan s’impose. Primo, le succès populaire a été au rendez-vous. Chaque éliminatoire s’est disputée devant une belle brochette de spectateurs, à chaque fois plus importante en fin qu’en début de journée. Pas mal de monde est donc repassé du boulot. Il est vrai aussi que le temps a été plutôt engageant.

Sur le terrain, par contre, on aurait aimé voir un peu plus jouer à la balle. Là aussi, on ne peut incriminer Thieulain ou Kerksken d’avoir survolé les débats. Les Alostois et les Leuzois ont répondu à l’attente face à des adversaires pourtant à prendre avec des pincettes sur le papier, respectivement Baasrode, toujours membre du «Top 3» de l’élite, et Sirault, un voisin en principe capable d’ennuyer tout le monde. Il n’en a rien été. Quant à Isières, le constat est identique. Les Athois avaient à cœur de revenir samedi. Acoz, sans Hazard et sans guère de motivation depuis que le maintien est assuré, et Mont-Gauthier, trop déforcé aussi, n’ont été d’aucun poids contre la Fraternelle.

Finalement, c’est encore la dernière éliminatoire, la plus ouverte sur le papier entre des équipes évoluant en N2 et en Ligue, qui a tenu ses promesses. Le public ne s’y est pas trompé en se déplaçant en masse. Un heureux présage pour la journée de ce samedi.


LE PROGRAMME (14h30):

Demi-finales

A. Kerksken – Isières

B. Thieulain – Tourpes


Finale

Vainqueur A – vainqueur B