Omnisports

Les deux villages olympiques où les athlètes seront établis durant les Jeux Olympiques d'hiver à PyeongChang sont "parfaitement en ordre", a indiqué le chef de la délégation belge Gert Van Looy mardi durant un point presse à Wilrijk.

"Lorsque j'ai effectué une dernière visite en octobre, il y avait encore du pain sur la planche. Mais aujourd'hui, les deux villages olympiques sont prêts et parfaitement en ordre", a assuré Van looy.

Durant les Jeux, les compétitions se dérouleront sur deux sites: à Gangneung, près de la côte, pour le patinage et le shorttrack, et à Pyeongchang, dans les montagnes, pour notamment le ski et le snowboard. De nouveaux appartements ont été construits près de ces deux sites.

Les Jeux d'hiver commenceront le 9 février. Selon Van Looy, les athlètes doivent arriver 9 jours à l'avance pour s'adapter au décalage horaire (huit heures de plus). Le Comité olympique et interfédéral belge (COIB) a programmé deux jours pour les départs vers la Corée du Sud: le 31 janvier (shorttrack, patinage, biathlon, ski de fond) et le 3 février (bobsleigh, snowboard, ski).

Une fois sur place, les athlètes n'auront pas à s'inquiéter pour leur sécurité, malgré la proximité de la Corée du Nord, estime Philippe Vander Putten, CEO du COIB. "Nous avons des contacts fréquents avec notre ambassade à Séoul, avec l'ambassadeur sud-coréen à Bruxelles et avec notre ministre des Affaires étrangères. Le 20 décembre, l'avis de voyage vers la Corée du Sud n'a pas été changé. Nous restons vigilants, mais nous pouvons partir avec un bon sentiment."

Pour les supporters belges, c'est depuis la Korea House installée à Wirlijk que sera centralisé tout le soutien belge. "Elle sera le meilleur endroit pour assister le plus intensément aux prestations de nos sportifs de haut niveau. En parallèle, Sport Vlaanderen et les fédérations des sports d'hiver se chargeront de la promotion constante du sport et de l'expérience des sports d'hiver au sein de tout un village dans lequel les fédérations sportives proposeront des initiations à toutes sortes de sports d'hiver", a détaillé le COIB.

Par ailleurs, le chanteur Sioen tiendra concerts d'un quart d'heure à PyeongChang, les 13 et 14 février, à l'Ice Arena, où ont lieu les épreuves de shorttrack et de patinage.

Une médaille à Pyeongchang rapportera autant qu'à Rio

Si notre snowboarder Seppe Smits parvient à remporter le titre olympique à Pyeongchang, il recevra une prime de 50.000 euros.

"Nous appliquons les mêmes montants que lors des Jeux Olympiques d'été", a expliqué Gert Van Looy, le chef de la délégation, lors d'une conférence de presse à Wilrijk, mardi. Les primes seront de 30.000 euros pour une médaille d'argent, 20.000 euros pour une médaille de bronze et 10.000 euros pour une 4e place. Pour les athlètes classés entre la 5e et la 8e place, les montants seront de 5.000 euros. Tous les montants sont bruts.

La Belgique attend une médaille dans les Jeux Olympiques d'hiver depuis 1998, lorsque le patineur Bart Veldkamp avait remporté le bronze sur 5.000 mètres.